Imperator: Rome  : Dev Diary 16 – Carnet du 10 septembre 2018

Bannière Imperator Rome

par Johan

Bonjour à tous et bienvenue dans le seizième carnet pour Imperator ! Cette fois-ci nous allons jeter un coup d’œil sur quelques aspects plus petits.

Tout d’abord, nous avons la possibilité de construire des routes, qui est débloquée dans les traditions militaires latines, par la quatrième tradition dans le chemin romain.

Toute armée disposant de cette tradition et d’au moins 5 cohortes va pouvoir débuter la construction d’une route vers une autre ville. Le mouvement sera réduit à 20 % de la vitesse ordinaire, et le moral est également sérieusement réduit. Lorsque l’armée atteint la prochaine ville, une route permanente est créé, augmentant la vitesse de mouvement entre les deux villes de 50 %.

2018_09_10_1.png

Toutes les routes sont indiquées sur la carte, et ajoutent des ponts lorsqu’elles traversent des rivières.

2018_09_10_2.png

Deuxièmement, le fonctionnement de l’agitation a complètement changé par rapport à Rome 1. L’agitation n’a plus un impact sur le risque qu’un unité de rebelles apparaisse. En fait, il n’y a plus d’unités de rebelles dans Imperator. L’agitation a à la place un impact sur la loyauté d’une province, qui à la fin peut causer une guerre civile ou une guerre d’indépendance.

unrest.png

Cela va rendre les rébellions importantes plus intéressantes, et supprimer le déséquilibre qui fait que les unités de rebelles ont toujours de nombre plus importants que de véritables armées dans nos autres jeux.

Troisièmement, chaque pays aura un niveau de civilisation, qui dépend de leur type de gouvernement et leurs niveaux technologiques. Chaque ville va lentement augmenter vers cette limite, ou décliner si elle en est au-dessus. Donc de civiliser des frontières barbares est un processus sur le long-terme.

civ value.png

La semaine prochaine nous allons nous approfondir au sujet des personnages !

4 commentaires

J'espère qu'il y aura d'autres moyens pour bâtir des routes qu'une tradition militaire latine, ça m'apparaitrait un peu étrange...

Pour l'agitation et les rebelles, ça semble une bonne chose. Je n'ai jamais joué à EU : Rome, mais à EU4, surtout quand on joue de petit pays, les rebelles sont parfois plus que problématique.

Sans doute, j'imagine juste que les Romains auront cette capacité bien plus facilement que les autres. L'humanité n'a pas attendue les Romains pour construire des routes même s'ils ont sans doute construit les meilleures routes de l'antiquité

D'ailleurs ne serait-ce pas mieux que les Romains aient plutôt un bonus de vitesse sur leurs routes pour représenter la qualités des voies romaines ?

Merci pour la belle traduction @Loup

Que ce soit l'armée romaine qui construise, avec un malus, les routes, ne me semble pas si farfelue. D'autant que ce fut un effort inédit et décisif dans leur expansion par rapport à leur voisin. https://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_romaine#Premières_voies_stratégiques

Les jeux Paradox permettant de réécrire l'histoire, comment traduiront-ils cet avantage pour les autres civilisations ? Ont-ils intérêt à le faire (des nomades construisant des routes) ?

674384995_DnMdGvfXcAA78j9.jpglarge.thumb.jpg.93160f09df9d9216039f6da6f3a9568e.jpg

 

L'avant goût pour le carnet de demain