Transport Fever  : Bilan après un an

Un an après sa sortie, il est l’heure de tirer un bilan de Transport Fever, le jeu de gestion ferroviaire, aussi appelé tycoon, développé par Urban Games.

Le 8 novembre 2016, Jeux-Strategie.com tombait sous la fièvre des transports avec Transport Fever.
Parmi les symptômes on dénombre un sous-forum dédié et des articles sur le nouveau site.
S’attend-on à un regain d’activité voire une mutation ou alors une disparition ?
Ce dossier va vous donner des éléments de réponses.

Bref historique d’Urban Games et de ses réalisations

Le studio se présente sur son site comme une équipe jeune dynamique, très motivé et pleine de talent basé à Schaffhausen en Suisse.
Fondé au printemps 2013, le studio alors composé de 4 personnes sort en 2014 le jeu Train Fever qui se vend à plus de 150 000 exemplaires.
Ce succès permit au studio de doubler ses effectifs et d’assurer un suivi de Train Fever.
Ainsi le jeu fut doté d’un DLC gratuit en Février 2015 pour jouer avec des trains américains, et il fut également patché jusqu’en février 2016.
Urban Games avait annoncé la fin des patchs de Train Fever pour bientôt annoncer leur nouveau projet en développement depuis 2014.
En avril 2016, ce fut chose faite avec l’annonce de Transport Fever.
Pendant des mois, le studio a fait monter la hype avec des teasers, des images des véhicules disponibles, des accès presses, …
Enfin le jeu est sortie le 8 novembre 2016.
Urban Games a été une nouvelle fois surpris par l’engouement, nous verrons des chiffres à ce sujet plus tard.
Comme pour Train Fever, les bonnes ventes permettent d’assurer un suivi du jeu sans faire débourser de nouveau d’argent aux joueurs.
Ainsi le 2 novembre 2017 un nouveau patch est sorti et nous vous avons rapporté sa présentation.

Avant d’évoquer l’avenir, revenons un peu sur le jeu.

Transport Fever un jeu de gestion qui flirte avec simulation

Jeu de transport ? C’est gestion ou simulation !

Les jeux de transport, et plus particulièrement de trains, sont principalement de 2 genres : gestion ou simulation.

Les jeux de gestion de transport vont vous mettre à la tête d’une société dont vous devez bâtir et gérer le réseau. C’est à dire que vous devez créer des infrastructures, acheter du matériel roulant, gérer des finances … tout cela à travers les époques. On a donc une vision stratégique et globale mais avec possiblement de la micro-gestion. On pourra citer Railroad Tycoon 3 (2003) comme exemple. D’ailleurs le mot tycoon va devenir une dénomination pour ce genre.

Du côté de la simulation, on incarne généralement un conducteur qui doit mener un véhicule d’un point A à un point B avec toute une série d’escales. On doit mener notre mission à bien à l’aide de tableaux de bord fidèlement reconstitués au milieu de superbes environnements 3D. On a donc une vision diamétralement opposé. On pourra citer Train Simulator dont une édition sort chaque année.

Des joueurs déçus par le manque de Gestion

Transport Fever est clairement un jeu de gestion et se revendique d’être un tycoon
Beaucoup de joueurs se sont emballés et ont vu en lui le successeur de Railroad Tycoon 3.

On retrouve en effet les classiques du genre : construction, achat de matériel et gestion des finances.
Cependant la force du jeu ne réside pas dans ces aspects, mais dans son moteur 3D qui permet de faire évoluer des trains fidèlement reconstitués dans de jolies décors. De plus on a une vue 3D pour se mettre à la place du conducteur de n’importe quel véhicule. On est cependant que simple spectateur dans cette vue.
C’est en cela que Transport Fever emprunte des éléments à la simulation, et cela a fait grincer des dents.

Passage d’un tramway Citadis devant des publicités françaises. Éléments créés par la communauté.

Dire qu’un jeu a déçu parce qu’il était trop beau serait un paroxysme.
En fait les joueurs ont projeté sur les magnifiques images et vidéos qu’ils ont vu leur envies de gestion complexe de Railroad Tycoon.
Quand ils ont enfin eu Transport Fever ils ont été déçu que le jeu n’aille pas assez loin dans la gestion au point de lui reprocher d’être beau. Les développeurs auraient alors consacrer trop de ressources au rendu graphique plutôt qu’à la gestion.
Parmi les manques évoqués on retiendra l’absence de concurrence qui rend les parties libres un peu trop des bacs à sables.

Les joueurs ont reproché également de nombreuses choses au niveau de la circulation, de la compréhension de certains mécanismes. Le jeu jugé pas assez complexe mettait plus de temps que prévu à être apprivoisé.
Il est à noter que les nombreux patchs ont soit corrigé des problèmes, soit affiché des alertes au joueur pour l’avertir de sa mauvaise gestion (trains bloqués car en face à face, usine ne produisant plus rien car n’exportant plus ….).

Les patchs ne pouvant pas se faire du jour au lendemain, les joueurs sont partis vers leurs anciens jeux : Railroad Tycoon 3 ou encore l’équivalent Open Source OpenTTD.
On observe l’importante perte de joueurs de Transport Fever avec les statistiques de Steam.

La perte de joueurs est très importante de suite, c’est d’ailleurs très flagrant en regardant le record de joueurs par jour sur chaque mois.
On observe cependant une stabilisation du nombre de joueurs dès la fin du printemps 2017.
Cela montre que le jeu a acquis une base d’adeptes, cependant celle-ci n’est pas suffisante pour que le jeu soit dans le top 100 de Steam (qui est à plus de 4000 joueurs) mais probablement assez pour faire vivre un modeste studio.

Passage de TGV Duplex et d’une montgolfière depuis un McDo. Éléments créés par la communauté.

Des mods pour ajouter une touche française

Urban Games l’a répété de nombreuses fois, le studio aime les moddeurs (personnes qui vont modifier certains aspects du jeu et proposer leurs modifications aux autres joueurs via par exemple le Steam workshop)..
En effet les jeux de transport et spécifiquement ceux de trains attirent des passionnés, et qui mieux que des passionnés peuvent ajouter des véhicules fidèlement reproduits ?

Pour remercier la communauté des moddeurs d’avoir considérablement enrichi jeu, le studio a organisé un concours de modding avec des prix financiers.

Les mods disponibles sont très variés.
Je vais cependant analyser une collection de mods, le French Pack qui regroupe des mods voulant donner une touche française au jeu.
Cette collection d’actuellement 61 mods est classée comme la 6ème collection la mieux notée sur le Steam workshop ce qui témoigne de son succès.
Dans cette collection on retrouve beaucoup de matériel roulant SNCF mais aussi pleins d’autres choses pour donner une touche française au jeu.

Bannière du French pack, on se croirait dans une gare en France

En regardant les publications des mods de la collection par mois, on observe le même phénomène qu’avec les statisques utilisateurs, l’âge d’or de Transport Fever semble être passé.

Données récupérées à la main depuis le Steam workshop

Il est à noter que certains mods sont en fait des portages de mods de Train Fever. Cela explique également pourquoi beaucoup de mods ont été publiés peu de temps après la sortie.
Ce public d’anciens moddeurs de Train Fever , contrairement à de nouveaux joueurs, n’est pas revenu à leur ancien de gestion ferroviaire préféré puisque Transport Fever est clairement meilleur que Train Fever.
Cela explique que des mods ont été publiés bien après novembre et il y en a de nouveaux en développement. Cependant ces joueurs ont délaissé en partie le jeu pour des jeux d’autres genres comme le montre le creux de l’été.

On notera que la collection de mods ne contient aucune nouvelle campagne. Ce type de mod est d’ailleurs quasi inexistant au sein de toute la communauté.
L’absence d’éditeur a empêché la création de modestes contributions, les gros projets n’ont pas suffisament passionné au point d’être arrêté et sorti en pièces détachés.

L’avenir

Des patchs mais après ?

Urban Games est très à l’écoute des joueurs en prenant en compte leur retour à travers différents patchs.
Contrairement à Train Fever, il n’y a pas eu de DLC et il ne semble pas qu’il soit prévu qu’il y en ait.
Lors de la sortie du patch du 2 novembre, il est indiqué que le studio travaille déjà sur un prochain patch et a toujours en ligne de mire un patch majeur de performance.

On peut s’attendre à ce qu’un nouveau jeu soit en création en parallèle comme l’était Transport Fever pendant l’exploitation de Train Fever.
En effet il y a des artistes qui ont peu de chose à réaliser pour les patchs et il faut bien préparer l’avenir car si Transport Fever n’attire plus de nouveaux joueurs, il ne génère aucun revenu.

Est-ce que les patchs seront suffisant pour consolider une communauté ? Est-ce que le prochain jeu apportera suffisamment de contenu pour justifier son achat ?

Comme à l’heure actuelle aucun nouveau jeu n’est annoncé, une nouvelle problématique s’ajoute : est-ce qu’Urban Games pourra lutter face à de nouveaux concurrents ?
En effet même si Transport Fever a été critiqué, il a relancé chez le grand public le genre des tycoons qui était resté coincé dans la 1ère décennie des années 2000.

ICE passant devant un poste d’aiguillage dans un décor de neige. Éléments créés par la communauté.

D’autres jeux sur le pas de la porte

Mashinky, le challengeur en early access

Zastis a présenté ce jeu le mois dernier

Sortie le 6 octobre, ce jeu en accès anticipé est développé par une seule personne, Jan Zeleny, depuis 2009 !

Le concept est différent de Transport Fever, on revient plus à un jeu de gestion classique même si on pourrait parler d’un jeu 2 en 1 avec une vue isométrique pour la construction et une vue 3D.

Pour vous faire une idée du jeu, voici une recommandation de Vakan, un moddeur de Train et Transport Fever dont vous pouvez trouver les contributions dans le French Pack évoqué précédemment.

J’ai aussi reçu un avis d’un membre du réseau qui passe son temps libre dessus en ce moment :

Il est bien sympa.
J’aime beaucoup les extensions/améliorations à acheter des gares et industries, avec des effets variés et à placer comme on le souhaite.
Le système de quêtes est sympa.
J’aime les cartes qui sont suffisamment grandes et avec un vrai relief.
La 3D est belle, même si on en profite peu.
Les autres modes de transports manquent, surtout à cause du relief si tu mets des montagnes c’est trop raide pour les trains.
Le système de signalisation est une horreur par contre car il n’y a pas de signaux de chemin. très difficile de faire circuler beaucoup sur une même ligne ou avoir des grosses gares, sauf pass_through, mais c’est moche et peu réaliste.
Certains éléments de construction et du GUI sont un peu poussif.
Bref très prometteur tout de même

Railway Empire, le nouveau mastonde ?

Railway Empire est en cours de développement et est prévu pour le 1er trimestre de 2018.
Je parle de mastonde car derrière ce jeu il y a du lourd : Gaming Minds Studio, auteur de Grand Ages Médieval ainsi que de Patrician IV, est le studio de développement; Kalypso l’éditeur des séries Tropico et Sudden Strike en sera l’éditeur.

On devrait retrouver dans ce jeu les classiques des tycoons avec en plus une gestion de personnel et un arbre de technologie.

 

Vous l’aurez compris, on n’a pas fini de parler de jeux ferroviaires sur le réseau.

 

Lien pour télécharger les données et le Jupyter Notebook générant les graphiques.

9 commentaires

J'ai passé beaucoup de journées à Transport Tycoon - et sur OpenTTD - et franchement aujourd'hui je n'ai pas retrouvé un jeu qui me redonne le plaisir que j'avais éprouvé avec Transport Tycoon.

Est-ce que OpenTTD est entierement gratuit ? Facile a installer ?

Je jetterais bien un coup d'oeil mais je suis echaudé par les jeux qui necessitent des semaines a etre installé de maniere stable sur mon laptop W10...

il y a 18 minutes, Magic_Pop_Corn a dit :

Est-ce que OpenTTD est entierement gratuit ? Facile a installer ?

Je jetterais bien un coup d'oeil mais je suis echaudé par les jeux qui necessitent des semaines a etre installé de maniere stable sur mon laptop W10...

Ouip simple et fonctionne sur win10

Il y a 4 heures, Arko van Qlimax a dit :

Ouip simple et fonctionne sur win10

Ah bon ?

Moi j'ai essayé il y a quelque temps. Et soit il faut avoir le CD Transport tycoon deluxe, soit installer les les GFX, SFX, MSX. Ce qui m'a fait arrêter, parce que c'est galère et j'ai peur des virus. C'est indiqué sur ce lien :

https://www.openttd.org/en/download-testing

Y a t-il un moyen plus simple ?

 

Concernant TF, je l'ai toujours trouvé moyen, non pas dans l'absolu, mais pour son genre. Je comprends qu'il puisse plaire, mais je lui en préfère d'autres plus anciens.

J'ai récupéré hier soir le zip (qui ne nécessite pas d'installation de logiciel) de OpenTTD pour Windows 64bits (j'ai un W10) depuis leur site, dézip + download des GFX, SFX et roule ma poule pour une partie.

 

Si il y a des habitués à ce jeu et qui souhaitent faire du jeu online, il est possible que nous hébergions un serveur OpenTTD.

il est en français ?

Bon en fait il installe automatiquement les GFX, SFX, MSX avec l'installateur. Je pensais qu'il fallait le faire à la main, et les sommes de controle binaire me faisait flipper ...

 

 

il y a 35 minutes, Socros a dit :

il est en français ?

 

Oui

Merci pour l'information, je vais voir pour tester ce jeu

Je l'ai testé. Je trouve qu'il ressemble beaucoup à Transport Fever (ou plutôt l'inverse ^^)

Les mécaniques globales et le fonctionnement de l'économie sont les mêmes. Les industries sont fixes et n'évoluent pas. A l'avantage d'openTD, une gestion plus efficace et précise du trafic, à l'avantage de Transport Fever une construction plus simple pour les grandes lignes (exceptés les croisements qui sont toujours aussi pénibles).

Ce sont tous les deux des simulations de ligne plutôt que des simulations économiques. Je pense que ceux qui aiment les deux jeux devraient aimer Factorio, qui est le chef d'oeuvre du genre : http://store.steampowered.com/app/427520/Factorio/

 

Pour ma part je retourne sur RT3 ^^