Stronghold Crusader

Auteur : Ra

Stronghold Crusader

La simulation de chateau fort

 

Nous voila repartis, un an après le premier opus, dans une nouvelle aventure de Stronghold mais cette fois à la mode orientale !

Souvenez-vous Stronghold nous avez réellement bluffé par son étonnant mélange de gestion et de stratégie. Aujourd’hui il nous revient sur le thème des croisades !

Chaud devant !

Ainsi le joueur sera transporté, durant les campagnes, dans un milieu désertique où  le moindre point d’eau fera figure de bataille épique. En effet, si vous désirez subvenir au besoins de votre populace, sachez que les zones cultivables sont rares, et vous serez confronté à tout moment aux problèmes de famine et tout ce qui s’en suit, c’est à dire la baisse de votre popularité, l’abandon du travail puis la fuite de votre chateau ! Mais bon, il y a toujours moyen de rétablir l’équilibre en leur donnant une prime, ou bien en leur construisant de jolis jardins, ou encore en les convertissant. Sinon pour les ferus du travail, vous pouvez leur montrer de quoi les motiver comme par exemple, en érigeant un pilori ou autre instrument de torture…

Quoi de neuf ?

Mais qu’apporte-t-il de nouveau par rapport au premier du nom ? Et bien pas mal de choses ! En effet, Outre les quatres nouvelles campagnes, qui vous feront revivre, par de bons scénarios, les grands événements des croisades, et le mode skirmish traditionnel, 50 missions de difficulté croissante vous permettront de vous préparer efficacement à l’affrontement en multijoueurs, en local ou via Internet jusqu’à 8 joueurs. De plus, si on désire réaliser une oeuvre sans avoir d’assaut à subir, le mode Construction de chateau nous le permet, et une fois finis satisfait de son travail, on peut tester son efficacité en déclenchant une attaque et une invasion.

Le gameplay ainsi que l’IA ont été amélioré, par exemple si un paysan se fait taquiner trop souvent par un ennemi il quittera votre chateau ! et de nouvelles unités font leurs apparitions. Ainsi, sont également de la partie, les assassins (sortes de ninjas qui grimpent les murs avec leurs grappins !), les moines noires (dans la cathédrale), les frondeurs, les lanceurs de feu, ou encore les redoutables balistes. En parlant de feu, les Sarrasins ont la facheuse habitude de vouloir incendier notre chateau ! Pour contrer cela, une seule chose : l’eau ! Et oui des réservoirs font leurs apparitions et vous permettront de stopper la progression des flammes. Du côté des bâtiments la tour de guet est maintenant présente ainsi que le camp de mercenaires qui est très utile lorsque l’on est à court d’armes, mais cela vous coûtera de l’or… Autre chose que l’on apprécie dans Stronghold, c’est la vie de votre chateau qui est omniprésente (des enfants qui jouent, le bouffon se promenant, la boulangère faisant son pain, etc…), tout est visible est cela donne un dynamisme au jeu qui fait que l’on ne s’ennuie jamais.

Mais…

Mais le jeu parfait n’existe pas encore et malheureusement Stronghold Crusader n’est pas exempt de défauts. Encore de nombreux bugs graphiques sont parfois gênants, on regrette de ne pas pouvoir orienter directement les bâtiments plutot que de passer par la rotation de la carte, et certe il n’y a pas besoin d’une bte de course pour le faire fonctionner mais les graphismes en 2D commencent à faire pèle figure face à la concurrence

C’est mon dernier mot !

Cependant, Stronghold reste tout de même la référence en matière de gestion/stratégie et de simulation de chateau fort, et il ne décevra ni les joueurs du premier opus ni les nouveaux venus car sa dure de vie est quasiment illimité.

Bon jeu à tous ! 😉

Caractéristiques :

  • 4 campagnes.
  • Incarnez Saladin et repoussez les infidèles.
  • Incarnez les rois croisés et repartez en terre promise.
  • Des assassins furtifs se glisseront dans votre forteresse.
  • Porteurs de cimeterres.
  • Archers, archers montés.
  • Armées Esclaves.
  • Balistes Incendiaires.
  • Feu Grégeois et pleins d’autres choses.
  • Mode escarmouche avec jusqu’à 8 seigneurs croisés ou sarrasins.

Les Plus

– Des campagnes et scénarios diversifiés et prenants.
– Un jeu de gestion et stratégie bien dosé.
– Une magnifique reconstitution de chateau fort, assaut, siège.
– Son prix : 30 euros !

Les Moins

– Le moteur graphique 2D qui ternie le jeu.
– Les quelques bugs graphiques.

Configuration recommandée

Windows: 9x/2000/XP
Processeur Pentium II 450 MHz
64 MB RAM
Lecteur CD ROM 4X
DirectX 8.0

Appréciation globale

Stronghold Crusader est plus complet et convivial que son prédécesseur, et reste LA réference des jeux de gestions/stratégie. On regrettera seulement que le moteur graphique n’est pas pris un coup de jeune.


pbpb