Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Perimeter

Créé le : 8/7/2004
Edition du : 9/10/2004
Auteur : Argasm

PERIMETER
Real Time Strategy reborn 

 La renaissance de strategie en temps réel ; Voila une afirmation bien audacieuse. Ces derniers temps plusieurs jeux on tenté de renouveler le genre sans jamais vraiment apporter quoi que se soit de neuf. Perimeter, avec la terraformation et les "nano-unités", veut et croit apporter quelque chose de fondamentalement nouveau au STR. Voyons ce qu'il en est et si le concept est interressant.


L'univers de Perimeter est composé de mondes reliés entre eux par des portails : la Chaîne. Les monde de la Chaîne sont hostiles à la présence des humains et s'alimentent de leurs peurs pour créer des créatures -les scourges- de toute sortes qui tentent de détruire les intrus. Les ésprits, qui on conçus les portails et amené l'humanité à construire les protobases (sortes de gigantesques vaisseaux-arcologie), leur on revelé que les mondes qu'ils habitaient étaient en train de mourrir et allaient bientot disparaitre. A l'autre bout de la Chaîne se trouvent des mondes acceuillants qu'il faut rejoindre. C'est l'ideologie des Exodus, premiere faction du jeu. Cepandant, tout le monde n'est pas d'accord, des protobases se rebellent et tentent de revenir au debut de la chaîne : aux mondes racines et peut etre meme au monde originel, la Terre, créant ainsi la faction des Harkbacks qui choisissent de tuer leur conseil des esprits. Apparait l'Empire qui prone la fidelité à la Loi (l'empereur) et "lobotomise" ses citoyens afin qu'ils n'attirent plus les scourges. L'intrigue est bien ficelée et permet d'introduire les nouvelles armes et unites au fur et a mesure de la campagne d'une maniere agréable. Mais le scenario, aussi bien fait qu'il soit, ne révolutionne pas le STR.


Le premier élément majeur de Perimeter est la terraformation. Ici Perimeter n'innove pas, des jeux come earth2150 proposaient deja en leur temps la possibilité de modifier le terrain, faire des remparts, des tranchées, etc, de plus les possibilités sont faibles : vous pouvez aplanir le terrain ou faire des fosses. Bien que cela paraisse limité, on se rend rapidement compte que la terraformation est indispensable car vous ne pouvez construire des batiments que sur des surface parfaitement planes. La terraformation s'effectue de maniere tres simple, vous disposez de trois "brosses" permettant de délimiter les contours des zones à terraformer. Selon la brosse, vous pouvez aplanir le terrain, creuser une fosse sans fond ou effacer les autres zones. Une fois les zones définies vos unités specialisées, les brigadiers, envoyent leur drones de terraformation effectuer leur tache. Cela peut prendre du temps si la zone a terrafomer est grande, il est conseillé de terraformer par petites zones. Il faut en plus maintenir vos zones en bon etat : un batiment qui n'a plus de terrain plat sous lui est immediatement detruit. De nombreuses choses peuvent venir perturber votre terrain soigneusement aplanit, en mode campagne certaines planetes subissent des secousses sismiques et de nombreuses unités on pour but de pertuber le terrain.


Il existe trois grand types d'unités de bases: les nano-soldats, les nano-officiers et les nano-techniciens, chacun ayant ses propres caracteristiques -tirer, proteger, reparer-. Ces trois unites de bases peuvent etre melangées de differentes facons afin d'obtenir de nouvelles unitées selon des recettes predefinies. Par exemple pour creer un sniper il vous faudra 4 officiers, certaine unites demandent comme le Lemo demandent des combinaisons plus complexes : 2 soldats 7 officiers et 21 techniciens. Le nombre d'unités differentes en dehors des trois de bases se monte a 15 plus trois ou quatre specifiques à chaque faction. le nombre total d'unités (compté en unites de base) que l'on peut construire est de 250. Les unites fonctionnent par groupes, on ne peut pas les diriger individuellement, et vous disposez d'un maximum de cinq groupes. A chaque fois qu'une unité d'un groupe transformé d'un groupe prend des degats, elle perd non seulement de sa structure -points de vie- mais aussi  une partie des unites de base qui la compose. Les transformations ulterieure sont donc handicapéees. Les groupes au combat doivent donc etre approvisionés en troupe de base en permanence. Attention car les unites de base qui sortent de l'usine doivent rejoindre leur groupe et sont donc susceptibles d'etre detruites au passage.  Perimeter propose donc des lignes de ravitaillement qu'on peut couper.

Dans la categorie des "nouveautées" il nous reste une chose à etudier : le perimetre. Le perimetre est un champ de force infranchissable que vous pouvez eriger autour de noyaux. Vous pouvez choisir entre l'activer sur toute votre base ou uniquement d'activer des noyaux independament. Cela peut vous donner le temps de reparer des unites ou des batiments, de faire avancer des troupes, de couvrir une retraite et meme de preparer un assaut. Vos unités peuvent y entrer ou en sortir mais pas tirer à travers. Une fois le perimetre activé vous etes a l'abris pour un certain temps. En effet le perimetre consome une quantité effroyable d'energie et ne peut donc etre activé tres longtemps.

Les noyaux ne servent pas qu'a pouvoir activer le perimetre, ce sont aussi eux qui recoltent l'energie dont vous avez besoin pour vos activitées. En fait, l'energie est la seule et unique ressource du jeu et elle sert a tout. A construire, utiliser le perimetre, terraformer, faire de la recherche, recharger les unites pour qu'elle puissent tirer et se transformer, a tout. Pour pouvoir recolter de l'energie, vous devez construire un noyau -sur une surface plane-, une fois en place il va se deployer et le sol autour de lui va etre alimenté en energie devenant comme un miroir (le miroir permet de reperer les limites alimentée et les limites du perimetre). L'energie est extraite en continu (a la maniere de total annihilation) et s'accumule ou regresse selon que vous consommiez plus ou moins que ce que vous ne produisez. Les noyaux sont egalements nessecaires a la construction des batiments. La quasi totalité des batiments ne peut se construire que sur la surface miroir engendree par les noyaux. Donc pour pouvoir etendre votre base vous devez non seulement terraformer le terrain mais en plus implanter des noyaux qui redrons le terrain viable à la construction. Les noyaux doivent rester a une certaine distance les un des autres pour pouvoir se transmettre l'energie donc si vous voulez concquerir un endroit distant, vous devez soit former une "chaine" de noyaux soit utiliser des transmetteurs qui on une meilleure portée de transmition de l'energie -mais ne ont rien d'autre-. Si un batiment se retrouve coupé du reseau energetique, il cesse de fonctionner et devient neutre jusqu'a ce que quelqu'un le reconnecte à son reseau. Il y a donc une réelle bataille par et pour l'energie.

          La construction apporte egalement quelques elements interressants. Quand vous demandez la construction d'un batiment, vos vehicules de construction envoyent des petits paquets de nano-constructeurs qui se chargent de construire le bâtiment. Un gros batiment recquiert plus de nano-constructeur qu'un petit, chaque arrivant jusqu'au batiment fait avancer d'autant la construction. Les paquets peuvent etres detruits par les tourelles laser et les snipers il faut donc parfois faire avancer ses vehicules de construction si on veu arriver a construire un bâtiment trop pret du front. De la meme maniere que pour le nano-unites de base, les paquets peuvent donc etre interceptés, il est meme fortement conseillé d'intercepter les paquets ennemis pour ralentir voir stopper les productions.

Les tourelles stationnaires on une grande importance dans ce jeu, elles permettent non seulement d'établir une defense armé d'une maniere classique mais elle permettent en plus d'attaquer l'ennemi, de l'empecher d'approcher, et de se develloper a sa guise. En faisant avancer son territoire on peut rapprocher ses tourelles de la base adverse et vu que cela fini toujours par arriver, les batailles de tourelles sont communes. Un autre avantage des tourelles est que vous pouvez en construire un nombre illimité.

Un autre aspect de ce jeu c'est la radicalité des elements mis a votre disposition ainsi que leur varieté. Vous pouvez par exemple utiliser des unites qui deforment le sol, cette attaque radicale ne peut pas etre bloquée par le perimetre, vous devez absolument detruire ses unites ou les obliger a se transformer en autre chose avant qu'il ne commence a devaster votre beau sol tout plat. Chaque unité a une gamme de cibles possibles air, lourd, sol, batiments, etc. Quelque soit la cible vous avez a votre "disposition" de quoi la detruire rapidement (les missiles sont particulierement devastateurs) si vous pouvez l'atteindre et que vous en avez les moyens. Dans son climat de jeu lourd -car beaucoup de choses à gerer en meme temps- et oppressant -la menace peut venir de beaucoup de façons differentes- Perimeter privilegie les esprits vifs et réactifs.

Perimeter introduit donc un certain nombre de nouvelles tactiques à employer dont plusieures inconnues jusqu'alors. Par exemple le fait de pouvoir capturer les bases plutot que de les detruire. Si votre adversaire étend sa base de maniere tentaculaire par exemple, vous pouvez tenter de couper un tentacule a la base et de le recuperer en le connectant a votre reseau energetique. Ca le place dans une situation tres inconfortable et peut meme éventuellement le mettre à portée de tir de vos tourelles. Une autre chose interressante, est la capacité de transformation des unités. Selon les combinaisons de troupes de bases que vous avez, vous pouvez leur demander de changer de configuration pour répondre à une situation donnée. Il faut également noter l'existence de troupes souterraines, effectivement, dans Perimeter, les combats sont aeriens, terrestres ou sous-terrains, voire parfois les trois en meme temps. Si le principe n'est une fois de plus pas totalement nouveau (earth 2150), il apporte dans le contexte du jeu un facteur significatif. En effet les troupes souterraines ne sont pas affectées par le perimetre qu'elle peuvent franchir comme bon leur semble. Le sol lui meme dans ce contexte devient une cible car l'endomager chez votre adversaire l'oblige a une remise en etat couteuse en énergie.

D'une maniere generale, Perimeter est facile a prendre en main et l'interface est claire. Quand on passe sont curseur sur les batiments on obtient un petit recapitulatif des caracteristiques principales (nom, proprietaire, type, statut, type de cibles, etc). Il faudrais ameliorer la construction d'unites, ne pas la limiter a la commande des trois unites de bases pouvoir commander directement les unites indispensables a la construction de ce qu'on desire obtenir (demander cinq snipers commaderais directement 20 officiers). La limitation a 250 unites de base en ennuiera certains pedant qu'elle en rejouira d'autre, il aurait ete cependant bienvenue qu'elle soit parametrable. L' IA de déplacement est horriblement deficiente les unites n'hesitent pas a se precipiter dans les fosses et le perimetre, elle n'adaptent pas leurs deplacements au circonstances. C'est tres agacant au debut et meme si on s'y fait a la longue, ca rend certaines cartes injouables. Sur les petit systemes, la surcharge du processeur fait que certains ordres

Graphiquement Perimeter est tout a fait bien réalisé mais il est tres gourmand. Les cartes, bien que petites, rivalisent d'imagination l'une representant une pizza l'autre un poisson, ou une autre quelque chose d'etrange a mis chemin entre le volcan et la fougere fossilisée. Les mondes de la chaines sont censés etre les representations de nos subconscient et de nos phantasmes, cela permet au editeurs de créer des superbes cartes au textures extremements variées, on a jamais vu des cartes aussi colorées et avec autant de "reliefs". Les modeles 3d sont dans l'ensemble de tres bonne qualité en dehors des nano-soldats et des drones de terraformation qui sont extremement petits. Il est d'ailleurs tres amusant d'observer comment se deroule une terraformation, si le terrain que vous voulez aplanir et au dessus du niveau moyen les drones vont aller chercher du remblais un peu plus loin avant de venir le deposer la ou vous le vouliez. On vois des collines se faire grignoter petit a petit, et a la fin d'une partie les terrains sont en general truffés de trous et de crateres.

Le son est, comme souvent dans les jeux de strategie, de bien pietre qualité. Les dialogues de la campagnes sont tout simplement mauvais, car plats et sans emotion, je les soupsonne d'avoir ete prendre les voix off d'M6. Le genre de ton jeune et sympa -completement à coté de la plaque dans ce contexte- dont on sent bien qu'ils n'ont absolument rien compris a ce qu'ils racontaient (ou on ne leur a rien expliqué) et qu'ils se contentaient de reciter le texte qu'ils avaient sous les yeux en mettant leur ton pour Djeunz qu'ils utilisent quand ils presentent Lorie. Ca ne serais pas trop grave si ce n'etaient pas les meme qu'ils avaient repris pour les unitées et vous signaler les evenements importants (attaques etc). Et de surcroit ils sont tres bavards, tellement qu'ils n'arrivent pas a tout dire en meme temps du coup les messages se succedent parfois pendant quatres secondes alors qu'il ne se passe plus rien. C'est vraiment dommage, les voix anglaises sont vraiment particulierement tres reussies. La musique n'arrive pas a ratrapper les voix mais elle est originale et interressante, les sons des unités sont moyens et plutots discrets.

Au final, prétendre a une révolution est abusif mais il est clair qu'il y a une nette évolution des mentalité dans ce jeu. Decrire ce jeu d'une maniere rapide et conscise est difficile et ce test n'y pretend pas. L'ensemble est tout a fait correct si l'on exepte certains details pour le moins genants qui gachent le plaisir de jeu.  L'atmosphere claustrophobique (les cartes sont petites) lourde et survoltée de ce jeu n'on pas d'equivalent, il peut plaire comme ne pas plaire. Ce jeu mérite beaucoup, des ameliorations des developpeurs comme du soutien de la communauté des joueurs.

 
Pour resumer...
______

Les plus:
-Une nouvelle facon d'aborder le STR.
-Nanomorphing.
-Terraformation.
-Style de jeu.

Les moins:
-Ia de deplacement type ligne droite.
-Voix françaises déplorables.
-Quelques points à ameliorer (patch?)

15/20
Une serie de concepts et de partis pris innovant et tres bien réalisés qui meritent d'etre poussés encore plus loin

FICHE TECHNIQUE

Configuration requise:
Os : Windows 95se et >
Processeur : 1GHz et >
RAM : 256 et >
Carte graphique : 32 Mb et >
Carte son : compatible DX 9.0b et >
Disque dur : 3.5 Gb et >

Configuration conseillé:
Processeur : Pentium 4.2 GHz et >
                       Athlon XP2000+ et >
RAM : 512 et >
Carte graphique : ATI Radeon 8xxxx et > ; Nvidia Geforce3 et >

Dévelopeur:K-D LAB 

Editeur: Codemasters

Site officiel: Oui

Type: Strategie Temps Réel

Sortie: Deja sorti

Support: CD/DVD

Démo: Solo/Multi

Multijoueur:

TARIF

Prix conseillé: -
 


Une base en pleine activité balistique.


Une base et son reseau energetique.


Avant...


Cinq minutes apres.


Pompons allegrement l'energie ennemie.


Les missiles, ca fait mal...


Des Lemos.


Des nano-unites de base.


Le resultat d'une attaque sous-terraine.


Une attaque sous-terraine en action.


Les Scourges attaquent!


Les attaques au sol, comme on dis.


En vert, une zone a terraformer, en noir les drones qui partent chercher du remblais.


Ooooo, le beau perimetre.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales