Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

HomeWorld 2

Créé le : 8/11/2003
Edition du : 9/11/2003
Auteur : Côme

______Voici la suite de cette série, dont le 1er opus avait eu un grand succès, et qui est donc très attendue par les nombreux fans ou bien d’autres, que les alléchants Screenshoots de l’E3 ont attirés.

______

LES MISSIONS

 

____Homeworld propose dans un premier temps un didacticiel simple et nécessaire ; en effet, avec la 3D totale et les cartes immenses, la prise en main d’un STR spatial n’est pas chose aisée !

Par la suite, en tant que commandant des forces Hiigaran, autrefois exilées, vous reviendrez aujourd' hui accomplir la prophétie en réunissant les 3 parties d’un objet aux pouvoirs magiques, et en luttant contre les Vaygrs, peuple barbare équipé de vieilles technologies.

Le scénario est assez bon et les missions variées ; certains cependant pourront s’énerver d’être assiégés de tous côtés, car on doit contrôler beaucoup de ressources pour avoir une production suffisante : et avec de vaisseaux souvent lents, difficile de se défendre dans un espace sans murailles. D’autres apprécieront peut être ce stress...

Il n’y a que quinze missions mais il vous faudra compter au moins une heure pour chacune.

 

LE CHAMP DE BATAILLE

 

____Point délicat, puisqu’il est la principale différence avec les STR classiques.

On est ici réellement dans un univers 3d : Les déplacements s ' effectuent sur le plan vertical et horizontal. Les niveaux de zoom et la rotation de la caméra permettent de visualiser aussi bien un chasseur que la carte entière.

L’espace  est infini, mais les cartes limitées, ce qui permet d ' envisager des déplacements plus simplement ( voir les autres jeux du genre dans lesquels les parties duraient des heures et des heures... . L' hyperespace permet même aux plus grands cuirassés de se propulser quasi-instantanément n’importe où sur la carte et de défendre ainsi efficacement la base.

On récolte des météorites, dont les réserves pourront êtres configurées dans les parties multijoueurs ou solo.

L' espace est grandiose et très coloré, du noir à l’orange en passant par le bleu, avec des nébuleuses et des formes magnifiques. Cependant la carte elle-même parait très vide : il n’y a ni planètes, ni étoiles, ni trafic neutre... On trouve donc principalement des roches et des nuages de poussières.

 

LES UNITES

 

____On peut choisir entre deux races : les Hiigarans et les Vaygrs. Chacune possède ses propres vaisseaux ( 15 par race ). Avec 4 classes ( communes ) de vaisseaux : les chasseurs, très rapides et maniables, évitent souvent les grosses armes et se créent par 5 ; Les corvettes, un peu moins rapides, échappent à la plupart des tirs lourds et se créent par groupes de 3 ; les frégates assez lentes mais beaucoup mieux armées, tirent à longue portée statiquement et sont de ce fait plus facile à toucher ; Les vaisseaux lourds enfin incluent d’énormes destroyers et croiseurs ( comptez seulement 15 mn pour les atteindre, ce qui permet des parties multijoueurs rapides ), dévastateurs et très lents, mais aussi des systèmes de production avancée.

Ceux-ci vont permettre la création et la recherche de certains types d 'unités, en fonction des modules qui leurs seront attribués ( académie, laboratoire. Il faudra bien entendu les protéger, car leur manque de mobilité et leur importance tactique vous métraient en situation dangereuse en cas de perte !

L’ensemble pèche par manque d 'originalité : d 'une race à l’autre les unités se ressemblent, et on trouve généralement dans chaque classe une unité anti légère ( chasseurs et corvettes ), et une unité anti lourde ( frégates et croiseurs. Les recherches reviennent à augmenter soit la vie, soit la vitesse ou a rechercher de nouveaux châssis...

Il y a malgré tout un certain plaisir à batailler avec les nombreux lasers, canons et missiles qui fusent partout tandis que, en caméra verrouillée sur un groupe de bombardier, on fonce pour détruire les réacteurs des gigantesques destroyers spatiaux !

Cette fonction de caméra ( focus ) est un classique des rts du genre mais fait toujours son petit effet, et on ne s’en lasse pas tant elle permet d 'admirer à pleine vitesse l’impressionnante modélisation des explosions et des vaisseaux.

 

 

L’INTERFACE

 

____Elle est la principale qualité de ce jeu.

Jamais la stratégie spatiale n’a été aussi accessible : Le contrôle des unités, très simple, se fait en un ou deux clics. Elles

S’organisent à la perfection, même au plus fort des combats. On est averti suffisamment souvent des principaux évènements ; la construction et la recherche se font dans un menu optionel après sélection du vaisseau de production ; tout est transparent et peut être effacé lors des combats. On a également droit à des raccourcis vers les groupes, à des infos sur les statuts et  capacités d' une unité, et à un mode multijoueur proposant un système de création de parties efficaces avec des parties se déroulant sans "ramage". En prime, la communication s’effectue clairement avec les autres joueurs.

 

LE SON

 

____Le son évoque d’un peu trop près le silence sidéral ; il est impardonnable de s’être cantonné à la facilité de ce concept minimaliste... surtout lorsque l’on sait que dans la réalité, les astronautes embarquent avec de la musique ! Il aurait été possible de s’en tenir à un parti pris de bruitages si ceux ci avaient étés plus variés. Il est à esperer que la direction artistique ne considère pas qu’elle peut traiter la bande-son en parente pauvre de la création.

Les rares sons ( de très bon ton par ailleurs... ), les voix monocordes, gardant un inhumain "self-control" au cœur des combats, nous conduisent lentement mais sûrement à la dépression.

C’est là pour moi le grain de sable qui bloque la mécanique : le jeu s’effondre dans ce trou noir sonore !

  

 

Test réalisé par Come

En conclusion...
______

           Pour les débutants, de magnifiques combats, des missions réussies, et une jouabilité exceptionnelle offrent suffisamment d'attrait pour se satisfaire de ce titre qui rassemble tous les classiques du rts spatial.

Cela dit, et pour les autres, les cartes vides, l’ambiance morne, le manque d’originalité global d’Homeworld lui feront préférer

L’extension d’Haegemonia plus novateur et palpitant à mon goût.

Les plus:

- Jouabilité exeptionelle
- Bon mode multijoueur
- Les Graphismes !!!!!!!!

Les moins:

- Pas original
- Peu novateur
- Bande son

15/20

Un jeu rassemblant d'assez bonnes valeurs pour plaire aux débutants
ou
aux fans.

 

FICHE TECHNIQUE

Configuration requise:
Windows, Processeur 800mhz, 256 Ram, 1.2 Go.

Configuration conseillé:

Dévelopeur:
Relic entertainment
Editeur: Sierra
Site officiel:
Homeworld2.com 
Type: RTS spatial
Sortie: Disponible
Support: CD-Rom
Démo: oui (VF non encore disponible)
Multijoueur: oui

TARIF

Prix conseillé: 50€

à 43,95

 

IMAGES


Image 1


Image 2


Image 3


Image 4


Image 5


Image 6


Image 7


Image 8


Image 9

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales