Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

The Gladiators

Créé le : 10/11/2002
Edition du : 10/11/2002
Auteur : Redge

La fiche technique

Developpeur Eugen System
Editeur Arxel Tribe
Site officiel oui (Fr)
Type Jeu d'action ou RTS ?
Sortie Disponible
Prix public 32.90€
Démo oui
multijoueur oui
Les plus

Les graphismes réussis, l'absence de temps morts, l'action omniprésente.

Les moins

Pas réellement un jeu de stratégie mais plutôt un jeu d'action. Le scénario très léger et l'absence de cinématiques dignes de ce nom pour renforcer l'action. Le côté Hard-core du jeu...

Le verdict

Un jeu somme toute original mais loin d'avoir les critères de qualités d'un RTS. Un jeu qui pourrait faire des heureux plutôt du côté console que PC. On regrettera le côté désert du serveur multijoueurs qui ne permet surement pas de voir le meilleur côté de ce titre.

La note de JS (/20)

10


 

 

Lorsque nous avions publié notre test de la démo de "The Gladiators " le mois dernier, le distributeur et le développeur de ce jeu nous avaient contactés pour nous faire part de leur surprise concernant le fond et la forme de ce test.
En effet, j'avais exprimé dans ce test, un avis très négatif et assez virulent concernant cette démo, en axant principalement mes critiques sur le côté console de jeu de ce titre et son aspect « shoot them’up » et non RTS...

Arxel tribe nous a reproché d'avoir publié un test aussi radical, sur l'unique base d'une démo qui selon eux n'est pas représentative du jeu. C'est pourquoi, et à leur demande, j'ai effectué un nouveau test de ce jeu, mais cette fois-ci sur la version complète.

La conclusion de ce nouveau test est que je ne change pas d'avis de fond sur ce jeu, même si je dois lui reconnaître certaines qualités qui m'ont évidement échappées lors du test de la démo. Par contre, en dehors de partager mon avis avec d'autres sites ayant testé ce jeu, je me rends compte que mes critiques (qui leur avaient parus infondées lors du test de la démo), sont encore plus renforcés après le test de cette version complète et surtout en mode solo (tester le jeu en multijoueurs étant impossible...faute de joueurs, j'y reviendrai plus tard).

 Je commence donc cet article par le mode solo (pour les screens shots voir sur le site officiel), qui à mon avis n’est pas la première qualité de ce jeu, pour continuer en mode multijoueurs où là il semble y avoir un vrai potentiel… pour autant qu’il y ait des parties !

Un très bon point en tout cas, c’est le forum du site officiel où les développeurs du jeu interviennent et sont à l’écoute des améliorations que souhaiteraient voir les joueurs dans des futurs patchs. Comme quoi la communication directe entre développeurs et joueurs est à promouvoir ! 

LE MODE SOLO

Mon sentiment général (que j'avais déjà en testant la démo) après avoir joué à ce jeu en solo peut se résumer en deux points:

1- Ce jeu est plus proche du jeu d'action que du RTS (même si la stratégie n'est pas totalement absente dans ce jeu, tout comme d'ailleurs dans d'autres jeux comme Counter Strike ou Diablo.... mais peut-on alors les qualifier de RTS ?).

2- Il me semble très adapté pour les consoles de jeu et plutôt destiné à un public jeune (de part son allure générale et son côté très "speed").
Par d'ailleurs Alexis Le Dressay, Lead Game Designer du jeu le confirme lui même dans une interview où il précise "(…)je pense que les hardcores et aussi bien les casuals sont la cible de notre jeu". Et sur les FAQ du site officiel de « The Gladiator » de rajouter: " (…)nous avons vu que les voix françaises sur ce type de jeu pour hardcore-gamers étaient généralement mal adaptées " , démontrant ainsi clairement le type de public visé.

On peut tout de même reconnaître à ce jeu la volonté d’essayer d’amener les hardcore gamers aux « jeux de stratégie », mais avec ce titre, peut-être que le passage se fait trop en douceur…

Si The Gladiators reste clairement un jeu d'action , la stratégie a son mot à dire, tout en étant loin d'être un RTS. Quelque part le jeu est trop rapide pour avoir le temps de réflechir, mais c'est pas pour autant que l'on s'ennui... bien au contraire! On s'amuse et pas de temps mort! De ce côté, le pari est gagné... par contre une question de fond demeure: est-ce un jeu de stratégie ?
A mon avis pas vraiment, mais difficile de le classer ou de trouver un jeu comparable et c'est là dessus que ce jeu peut se faire une réputation. Malheureusement je ne pense pas qu'il a les moyens de détourner les joueurs de RTS que nous sommes, mais plutôt de réunir un nouveau type de joueurs.
Les joueurs de Counter Strike vous le diront aussi, CS nécessite un minimum de stratégie mais on ne parle pas pour autant de jeu de stratégie.

Ce jeu a un côté "Console de jeu", surtout en jouant les campagnes où les cartes et le gameplay ressemblent à des tableaux de jeux de console. c'est à dire que malgré la sensation de "je vais où je veux", un seul chemin mène à vos objectifs, chemin jalonné de différents bonus (soins, powerup, "crédits" pour acheter de nouvelles troupes etc..). Bref, tout comme dans les jeux sur console, le joueur est guidé sur une voie prédéfinie.
De ce fait, il est difficile de parler d’intelligence artificielle, car en solo, les troupes ennemies apparaissent toujours au même endroit et au même moment (alors que deux secondes avant elles n’y étaient pas) et ceci se fait de façon préétablie, sans s’adapter aux choix tactiques faits par le joueur. Il faut dire que du fait que les cartes soient balisées par des « checkpoints » et que l’évolution sur la carte ne peut se faire que par un chemin par lequel vous devrez tôt ou tard passer, les actions déclenchées sont inévitables et n’ont pas besoin de tenir compte de votre façon d’évoluer sur la carte.
Un des autres aspects très « console de jeu » sont les « powers-up » que vous prenez au fur et à mesure. Ce sont des icônes 3D, qui vous permettent de soigner vos troupes, ou de donner un bonus ou un super pouvoir à votre héros. Dans ce jeu, il n’y a pas d’économie et pas d’upgrade. Vous débutez avec un nombre d’unités et glanez dans la maps des « crédits » (que vous obtenez aussi en terminant les missions). Ces crédits sont à utiliser dans des zones où vous pouvez alors produire des unités, de plus en plus variées (unités lourdes comme des chars et unités aériennes comme des hélicos) et puissantes au fur et à mesure que vous évoluez dans le jeu (il en va de même pour les power-up).
Les campagnes sont assez difficiles mais aussi assez courtes et je mets quiconque au défi de finir une mission (en dehors des premières) en une seule fois! Mais vu que les ennemis réagissent toujours de la même façons et agissent de façon préétablie, il suffit d'adapter son jeu à ce que l'ordinateur va faire, vu qu'il fera toujours la même chose...
On regrettera le nombre limités de type d’unités : 7 + le gladiateur pour chaque « civilisation ».

Une des caractéristiques de ce jeu, est son aspect très « rock’n roll » et la vitesse à laquelle il faut effectuer les actions. De ce fait, il est très difficile de réfléchir à des options « stratégiques » et la réflexion est délaissée au profit de l’intuition, la même qui est mise en avant dans les « shoot them’up ». D’ailleurs à ce propos, le jeu aurait gagné en jouabilité si la vue avait été un peu plus haute, car le champ de vision est assez limité et on a beaucoup de mal à se repérer et à réagir à une attaque massive du fait de la mauvaise visibilité globale du terrain.

Le terrain et les batiments jouent un rôle important, car ils permettent de se cacher ou d'avoir une vue surplombant l'action et ainsi de canarder en hauteur. On se fait parfois canarder par un Alien caché derriere un arbre... il est difficile de le repérer en raison justement de la vue limitée en hauteur. De plus pour repérer un ennemi caché, il faut faire une rotation de la carte, tout en gérant en même temps un assaut d'ennemis. Bref dans certaines situations il est difficile de gérer ce qui se passe. Mais comme les unités sont cachées toujours au même endroit, en recommençant la mission, vous pourrez les éliminer plus rapidement pour pouvoir ensuite répondre à l'assaut ennemi... un peu comme dans des shoot'them up où il vaut mieux parfois eliminer les ennemis dans un ordre établi plutôt que d'avancer trop vite.

Pour renforcer le côté console (décidement je m'attarde beaucoup là-dessus...), les cinématiques du jeu sont là aussi très clairement inspirées des animations de bornes de jeux type "mangas" de la fin des années 80, où à défaut de cinématiques de toute beauté, le scénario (qui tient difficilement la route) est illustré par des images fixes de type dessins mangas, tout juste accompagnées d’un mouvement latéral ou transversal de cette image fixe sur votre écran. Les cinématiques intermédiaires sont quant à elle faites avec des personnages « 3D » aux mouvements plus que limités et dont les lèvres ne bougent même pas lorsqu’il parlent. Enfin les voix en Français ne collent pas du tout avec les personnages et ne sont absolument pas crédibles, surtout celle du gladiateur humain, tout droit sortie d’un doublage d’une série B américaine.
La musique quant à elle est très « branchouille » mais casse les oreilles assez vite, tout du moins les miennes. Ces dernières remarques ne sont pas d’une importance vitale par rapport au jeu en lui même et au gameplay, mais ces petits détails auraient pu contribuer à renforcer la crédibilité du jeu et une meilleure immersion dans le scénario.

Côté graphisme, là pas grand chose à dire, c’est assez joli et assez épuré. Un moteur graphisme à exploiter pour de futur titre peut-être plus RTS...
Les cartes sont bien faites et très variées. Il faut dire aussi que les 4 icônes d’actions nécessaires pour jouer permettent de s’affranchir d’une interface de jeu complexe… sauf qu' une plus grande palette d’action aurait été bénéfique au jeu, notamment l’action « protéger », absente de ce jeu, aurait permis de faire protéger son gladiateur, seule unité qui doit absolument rester en vie.

MODE MULTI-JOUEURS.

Là le mode multi-joueurs a l’air très intéressant.
Je dis "à l'air" car le hic, c’est que le serveur est désert et qu’il est impossible de trouver d’autres joueurs pour jouer… à moins bien sûr de faire le planton en attendant qu’un joueur arrive…. C’est dommage franchement car ce jeu semble présenter un plus grand intérêt qu’en mode solo. (pour une fois que j’ai un à-priori positif.).
Pour me faire une idée, j’ai hébergé des parties, malheureusement personne n’y ait entré même après 20 minutes d’attente !… Enfin, j’ai quand même pu voir les cartes et ce qui m’attendait en multi.

Je publie cet article alors que je n’ai pas vraiment testé le mode multi… Peut être va-t-on me le reprocher, comme on m’a reproché d’avoir testé la démo au lieu d’une version finale. Sauf que là c’est pas ma faute… ils sont où les joueurs en ligne ????
Mais c'est promis, je vais tenter de trouver des parties et je completerai cet article de mes impressions sur le mode multijoueurs, qui seront à n'en pas douter plus positives (enfin je l'espère). Laissons ce jeu faire ses gammes avant de l'enterrer trop vite.

D'ailleurs à propos d'enterrer, j’ai surfé sur le forum du site officiel de Gladiator et à ma grande surprise j’ai lu le message suivant d’un administrateur du forum : « Notre but est justement d'enterrer Warcraft 3... Faites la pub autour de Gladiators, il n'y a rien de mieux que le bouche à oreille pour que la (bonne) réputation du jeu se fasse » 
C’est bien d’avoir de l’ambition, mais là c’est un peu démesuré non ? Avec Warcraft III, dont je n’oserai même pas faire la comparaison avec Gladiator, il y a des dizaine de milliers de joueurs connecté sur BattleNet en permanence. Alors que sur le serveur de Gladiator…je me sens si seul ...
C’est bien de vouloir enterrer Warcraft III (bon courage!), mais il faudra plus qu’une armée d’ombre pour le faire….

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2014 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales