Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Rise of Nations

Créé le : 9/7/2003
Edition du : 21/7/2003
Auteur : Flavius

La fiche technique

Developpeur BigHugeGames
Editeur Microsoft
Site officiel oui (US)
Type RTS "classique"
Sortie Disponible
Prix public 45 Euros
Démo Oui
Multijoueur Oui
Les plus -les innovations stratégiques et technologiques
- le gameplay
Les moins


- les unités difficiles à manoeuvrer et à reconnaître

- la plateforme de jeu en ligne.

Le verdict A suivre de très près
La note de JS (/20)

17

Nos screenshots

Rise of Nations est le dernier jeu de stratégie en temps réel édité par Microsoft. Réalisé par le studio BigHugeGames, il est surtout l'oeuvre de Brian Reynolds, créateur de Civilization II et de Alpha Centauri.

Il se veut résolument novateur aussi bien au niveau du gameplay que du principe même du jeu.

À la fois classique et innovateur

Rise of Nations se trouve à être un STR incorporant les éléments traditionnels que l'on retrouve dans des jeux tels que Age of Kings, Empire Earth et autre Age of Mythology. Le jeu est divisé en huit époques couvrant 6000 ans d'histoire, de l'Antiquité à aujourd'hui. À travers ces époques, vous serez amené à dominer vos rivaux sur le plan technologique, militaire et économique. Les nouveautés majeures apportées par Rise of Nations se situent au niveau du fonctionnement du système économique et des éléments qui sont inspirés de la stratégie tour par tour.

Le système économique

L'économie de Rise of Nations se distingue de celle des autres STR par son mode de récolte de ressources. Plutôt que d'être calculées en chargement qu'apportent les citoyens au point de stockage, la rentrée de ressources est calculée selon un débit aux trente secondes. Plus vous avez de citoyens au travail, plus ce débit sera élevé. Ainsi, si un citoyen travaillant sur une ferme récolte dix points de nourriture aux trentes secondes, cinq citoyens travaillant sur cinq fermes vous donneront un débit de +50 de nourriture par trente secondes. Il en va de même pour la récolte des autres ressources dites "normales". Car, à côté de ces ressources normales existe un autre type de ressources appelé ressources "rares". Ces dernières sont réparties aléatoirement sur la carte en fonction du type de carte choisi. Il suffit d'y placer un marchand pour profiter des avantages de ces ressources, par exemple: réduction des coûts en nourriture, citoyens moins chers, unités moins onéreuses, augmentation du débit en ressources normales, etc.

Des villes et non des forums

Il n'est pas question de forum dans Rise of Nations, mais bien de villes. Les villes ne sont pas seulement les centres de créations de citoyens mais aussi les seuls endroits où peuvent être construits certains bâtiments économiques et technologiques. De plus, contrairement aux autres STR où la construction d'un autre forum est plus tardive, dans RoN, il faut rapidement construire plusieurs villes pour espérer remporter la partie car ce sont les villes qui délimitent les frontières de celui qui les possède. Hé oui! Des frontières! Cette innovation rend l'expansion territoriale très importante car il est impossible de construire des bâtiments ailleurs qu'à l'intérieur de ses frontières ou de celles de ses alliés. Enfin, dernier point mais non le moindre, les villes ne sont jamais détruites mais capturées. La chute d'une ville importante signifie souvent la défaite pour le joueur concerné.

Une ville asiatique à l'âge de la poudre à canon avec des citoyens au travail.

Le développement technologique

Le bâtiment technologique phare de la nation que l'on contrôle est sans contredit la bibliothèque. Les technologies disponibles dans ce bâtiment sont divisées en quatre: technologies militaires, technologies civiques, technologies de commerce et technologies de science. Ajoutons à cela une cinquième catégorie quelque peu différente: les époques. En effet contrairement à des jeux comme Empire Earth, Age of Empires ou Age of Mythology, le passage d'âge dans Rise of Nations s'effectue à la bibliotèque et non dans une une ville/forum. Les technologies de la bibliothèque citées plus haut sont indispensables au bon développement d'une nation et ces technologies coûtent presque toutes du savoir, une ressource nouveau genre que l'on accumule en créant des savants dans des universités (une seule université permise par ville, d'où l'intérêt d'avoir plusieurs villes pour accumuler rapidement du savoir).

Les combats et les différentes nations

Rise of Nations propose un nombre impressionnant d'unités, de l'archer au bombardier B-52 en passant par les arquebusiers et trébuchets. Les contres sont basés sur le système "pierre-papier-ciseau", une unité sera très puissante contre un type d'unité et très faible contre un autre. Ce système d'unités de contre joint à l'inflation, (plus vous créez d'unités du même type plus elles deviennent chères) équilibre assez bien le jeu et permet d'éviter les pompes d'un seul type d'unité. Par contre, le niveau de détail et la taille des unités les rend difficiles à distinguer en plein combat. Ajoutez à cela que les graphiques d'une même unité sont différents d'une nation à l'autre, ainsi, un piquier Russe sera complètement différent d'un piquier Chinois. On s'y habitue vite mais il y a de quoi devenir fou lors des premières parties!

Il s'avère difficile de distinguer les différents types de fantassins, le zoom peut toutefois aider à dinstinguer les unités

Les dommages d'usure sont une chose qui modifie la façon de conduire une attaque et aussi la façon de se défendre. Il suffit de développer une technologie pour profiter de l'avantage qu'offre les dommages par usure. Cette technologie fera en sorte que lorsque des unités ennemies traverseront votre frontière, elle perdront progressivement des points de vie. Pour parer au dépérissement de ses troupes lorsqu'on attaque, il faut faire suivre celles-ci par un ou plusieurs chariots de ravitaillements. Ces chariots empêcheront les unités qui se trouvent dans leur rayon d'action de souffrir de l'usure en territoire ennemi.

La guerre navale et ses flottes imposantes sont présentes dans Rise of nations

Enfin, notons que les différentes nations sont au nombre de 18: Aztèques, Bantous, Anglais, Chinois, Égyptiens, Français, Allemands, Grecs, Incas, Japonais, Coréens, Mayas, Mongols, Nubiens, Romains, Russes, Espagnols et Turcs. Chacune de ces nations disposent de plusieurs unités uniques et de bonus et caractéristiques spéciaux. Ces nations sont relativement bien équilibrées et aucune ne dispose d'un avantage indiscutable sur les autres.

Le multijoueur

La plateforme multijoueurs générée par GameSpy se révèle être souvent une source de plantages et de bugs. Deux patchs ont déjà été émis mais sans amélioration notable, un troisième devrait paraître sous peu et devrait corriger ces problèmes.

 

Conclusion

Rise of Nations s'avère être un STR avec plusieurs éléments innovateurs mêlé à des éléments classiques que l'on retrouve dans tout bon STR, le tout donnant un gameplay assez nouveau puisqu'on a vraiment l'impression de contrôler une nation avec de nombreuses villes et des centres de productions. Le fait de pouvoir traverser toutes les époques en moins d'une heure et voir sa civilisation évoluer à travers les âges est une autre agréable caractéristique de RoN. Les points négatifs sont surtout au niveau de la difficulté à reconnaître les unités, des graphiques qui auraient pu être plus soignés, ils restent néamoins convenables, et de la plateforme multijoueurs plutôt instable. Rise of Nations reste néanmoins un excellent STR avec plusieurs innovations intéressantes.

Plus d'informations sur notre site dédié: www.riseofnations-alliance.com

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales