Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Empire Earth

Créé le : 1/7/2001
Edition du : 20/3/2005
Auteur : Swim

Empire Earth

La fiche technique

Developpeur Stainless Steel
Editeur Sierra
Site officiel oui (Fr)
Type Rts historique
Sortie Disponible
Prix public 56,25 €
Démo oui
multijoueur oui
Configuration sur notre site dédié
Les plus

14 époques, 150 unités, une intelligence artificielle coriace et une jouabilité exceptionelle.

Les moins

Mode multijoueur pas encore tout à fait au point, quelques problèmes de compatibilité de matériel.

Le verdict

Très attendu, Empire Earth est un incontestable succès commercial. Si on fait abstraction des couleurs criardes, ce jeu comblera les stratèges de tous poils.

La note de JS (/20)

18


Visitez notre site dédié.

Présentation:

Dès sa sortie en 1997, Age Of Empires s’est immédiatement imposé comme LE jeu RTS de référence, autant pour ses qualités graphiques et sa jouabilité que pour son coté stratégique. Fort de ce succès, Rick Goodman, son créateur, fonda Stainless Steel Studios avec pour unique objectif la réalisation d’un jeu encore plus beau, plus riche, plus grand, à savoir Empire Earth.

Empire Earth est en fait un Age Of Empires puissance 10; avec le même concepteur, la même philosophie et le même principe. L'interface d'Empire Earth et le « gameplay » sont immédiatement reconnaissables par les joueurs d'Age Of Empires ; la différence essentielle se situe dans la richesse des choix, le nombre des unités, des civilisations, mais également des époques et des upgrades.

Le Test:

Graphismes:

Les graphismes sont plutôt réussis, avec une vue en 3D tout à fait convaincante. Il est possible de zoomer et dézoomer à volonté avec 3 niveaux de zoom différents. Le premier, le zoom isométrique se rapproche simplement de votre cible en gardant le même angle de vue. Le second, le zoom épique se rapproche plus rapidement du sol, de telle manière qu'à zoom maximum, la caméra est à l'horizontale et très près du sol. Enfin le zoom normal est un compromis entre les 2.
Bien évidemment, le zoom n'est pas un outil prépondérant dans la gueguerre que vous mènerez contre vos adversaires mais une vue imprenable sur votre armée qui rétame celle de votre adversaire avec des girafes ou éléphants en fond d'écran, ça reste sympathique.
Pendant le développement, l'équipe de SSSI parlait de la possibilité de tourner autour de ces unités, mais cette option a été retirée de la version finale, et franchement, ça ne manque pas. Au contraire, je pense même qu'on aurait tendance à se noyer dans le décor et le nombre impressionnant d'unités qu'on peut voir sur une même carte (1200!)

Bande-son:

De ce coté tout va bien également. Les musiques sont très prenantes, même s'il est à parier que comme pour pas mal de jeux de stratégie, on les désactive au bout de quelques semaines par peur de l'overdose. Les voix françaises sont également fidèles au rendez-vous avec une grande variété de sons pour chaque type d'unités. Rien que pour les villageois, j'ai relevé 4 bibliothèques de sons réparties sur les 14 époques. Dans chaque bibliothèque, il y a 4 sons différents par sexe (car il y a de jolies villageoises!), ce qui nous fait un total de... 32 sons différents rien que pour les villageois! Je vous laisse faire le calcul sachant qu'il y a environ 150 unités différentes dans Empire Earth! Pour les sons d'ambiance, on a bien évidemment droit aux biquettes qui bêlent, aux éléphants qui barrissent et aux hippopotames qui grognent lorsqu'on les attaque.

Jouabilité:

La gestion de l'économie est certes assez standard mais demeure conviviale. Les ressources à récolter dans Empire Earth sont la nourriture, le bois, le fer, la pierre et l'or. Pour récolter ces ressources, il est nécessaire de construire des comptoirs, dans lesquels vos villageois peuvent déposer les ressources ramassées. Les gisements de ressources comme la cueillette de citrouilles ou les mines de pierre, de fer et d'or qui sont toutes trois quasi illimitées ne peuvent pas être exploités par plus de 6 villageois. Pour améliorer le taux de rendement de ces gisements, il faut donc mettre en garnison des villageois dans vos comptoirs. Ainsi, un comptoir avec 5 villageois en garnison devient un hôtel de ville, et un hôtel de ville avec 15 villageois en garnison se transforme en capitole, qui peut lui héberger jusqu'à 50 villageois en garnison. Vous pouvez lire à ce propos l'article de Wizzard sur notre site dédié. Le moulin est un autre bâtiment économique primordial: une fois votre chasse épuisée et votre cueillette de citrouilles terminée, il n'y a plus d'autres solution que de construire un moulin et ses fermes qui se disposent automatiquement  autour de lui (il vous faudra tout de même débourser 50 de bois pour terminer chaque ferme). Une fois vos fermes construites, vous n'aurez plus de problèmes de nourriture normalement, puisque qu'elles contiennent chacune 300000 unités de nourriture!

La gestion militaire est elle aussi optimisée, avec des systèmes d'unités/contre-unités assez variés. Chaque groupement d'unités peut être décimé par un nombre 2 fois moindre d'unités militaires, si celles-ci sont bien choisies. Les groupements d'unités peuvent également adopter 4 attitudes différentes allant de l'attitude défensive à l'attitude offensive et 8 formations différentes allant des phalanges traditionnelles à une formation circulaire en passant par une formation en V.

De plus, la magie est poussée dans ses retranchements par rapport aux simples prêtres et moines de la série Age of Empires qui avaient pour unique rôle de convertir des unités. Dans Empire Earth, les prophètes peuvent déclencher des catastrophes comme des volcans ou des tremblements de terres. Imaginez ce que ça peut donner en plein milieu d'un village ennemi...

Un intérêt spécial peut être accordé à l'unité Héro. Dans Empire Earth, les Héros sont de grandes figures de l'histoire qui peuvent être créés suivant les époques; ils sont un genre de « super-upgrade » qui donne une bonification spécifique à la civilisation qui les possède. Par exemple, la Reine Elizabeth peut aider votre marine à lutter contre l'Armada espagnole, et Elvis Presley peut augmenter le moral des unités sur la ligne de front.

Quant aux bâtiments, ils produisent non seulement des unités et des développements, mais ont également un effet sur leur environnement, ce qui rend leur placement déterminant. Par exemple, en plus de produire des prêtres, une cathédrale assure notamment la protection face aux conversions, jusqu’à une certaine distance. Un autre exemple est celui des unités proches de leur forum autour duquel sont construites des habitations qui sont plus acharnés à défendre le symbole de leur ville.

Un autre point positif dans Empire Earth, c'est les civilisations personnalisables. Ainsi au fur et à mesure que vous avancez dans la partie (et donc que vous passez les âges) vous gagnez des points que vous pouvez réinvestir dans des bonus, soit économiques (amélioration de votre taux de récolte d'or par exemple), soit militaires (amélioration du nombre de points de coups de votre cavalerie par exemple). De cette manière, chaque joueur peut avoir sa propre civilisation permettant des stratégies très différentes selon ce qu'on a privilégié.

Vous en avez marre des IA prévisibles, trop faciles à contrer, même en mode difficile? Alors Empire Earth est fait pour vous, puisque pour apporter une résistance plus importante en monojoueur, l'intelligence artificielle triche! Elle reçoit en effet régulièrement des ressources sur demande qui lui permettent par exemple de continuer à sortir des unités militaires alors que son économie est anéantie. Trop injuste diront certains. Mais c'est là qu'intervient le 2ème effet Kiss Cool: cette IA s'adapte automatiquement à votre niveau de jeu. Si vous ne l'attaquez pas ou très peu, elle ne sortira quasiment pas d'unités militaires. En revanche, si vous avez la fâcheuse tendance de rusher 9ème minute avec 4 pauvres archers, attendez-vous à subir une sévère contre-attaque sur vos villageois... Le mode monojoueur, semblera donc trop injuste à quelques joueurs, mais cette idée de l'IA qui triche offre enfin une véritable résistance aux fins stratèges qui battent n'importe quelle IA habituellement.

Le mode multijoueur supporte jusqu'à 8 joueurs (et non pas 16 comme c'était initialement prévu). Il est possible de jouer en réseau local TCP/IP où sur les serveurs de Sierra, encore un peu déserts à l'heure actuelle mais qui vont se remplir rapidement à l'approche des fêtes de fin d'année. N'importe quelle connexion Internet peut faire l'affaire (du RTC au 56k au câble/ADSL). Il est néanmoins déconseillé aux petites configurations et petites connexions d'héberger des parties, l'hôte effectuant beaucoup plus de calculs et de transferts de données que les autres ordinateurs.

Une réussite en somme!

Configuration requise:

Pentium II 350 MHz ou supérieur
64Mo de RAM
450 Mo disponibles dur le disque dur + 100Mo pour les fichier d'échange
Moniteur SVGA supportant le 1024x768
Carte vidéo 3D AGP (4Mo) ou PCI (8Mo) supportant le 1024x768

Toute l'info sur Empire Earth sur notre site Empireearth-france.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales