Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Crown of the north

Créé le : 16/8/2003
Edition du : 16/8/2003
Auteur : Namspopof

Test de Crown of the north

     Tiens on me présente un petit nouveau de chez Mobilis, allé hop je test ! Le CD dans le porte Goblet et click Install ! Comme d’habitude rien à dire sur l’installation du jeu, il ne fait que 121 Mo sur le disque, cool ca prend pas de place et en plus pas besoin de cd pour y jouer ensuite, j’en connais qui seront ravi pour le multi.

     Le gameplay se situant aux alentours de l’an 1300, vous devrez donc bâtir une seigneurie puis un royaume dans les terres désolées et glaciales de nos ancêtres Vikings et Nordiques sur une map représentant les pays scandinaves.

     Bon venons en au jeu, l’interface de départ ressemble à Europa Universalis, normal me dira ont c’est les même dévellopeurs. N’empêche que c’est très très pauvres pour un nouveau de la saga ils auraient put faire un léger effort, passons … Donc même interface dit rien de déroutant, vous avez le choix entre plusieurs seigneurs ayant diverses caractéristiques propres à eux et leur royaume de départ ainsi qu’un menu d’options très simple dans la façons de traiter votre partie. Cela étant fait, je lance.

Voici votre province de départ

Scène de combats dans une autre province , en bas à gauche vous verrez les effectifs des 2 armées.

     Première impression, la carte est petite, moche et les contours de provinces arcaiques représentant très mal la géopolitique de cette époque d’autant plus que certaine zones restes inaccessibles diminuant la surface de jeu déjà réduite, pour le grandiose c’est raté. Je me dis, pas grave le reste doit être réaliste et complet en options diverses ! Je commence donc à la tête de ma petite seigneurie dans les hautes terres près de la future ville des tsars : St Petersbourg. On me donne quelques troupes dont des piquiers et des swordmen ainsi que quelques preux chevaliers. Très vite je m’aperçois que mon territoire ne possède pas énormément de ressources, je décide donc d’aller les chercher chez mon voisin pacifiquement, loupé pas moyens de négocier des ressources dans un marché ou une autre zone de vente. Bon je décide alors au fait de cela de l’envahir. Je prends donc toute ma petite armée de vilains garnements et j’assiège la province ennemie. Lorsque le combat s’engage, je m’aperçois que ces derniers ne sont décrits ni graphiquement ( juste 2 sprits de deux bonhommes ) ni par points d’actions ou bien de niveaux pour les différentes valeurs importantes ( tel que HoI ou europa ), rien de cela juste 2 colonnes avec le nombre total d’effectifs diminuant en temps réel. Ca ne donne pas réellement l’envie de rentrer dans les combats tous ça.

     Bon je réussi à détruire les murs de la ville et hop c’est à moi. Premiers problème de gestion qui arrive : les nobles se révoltent car je leur demande de payer des taxes de guerres, pas de problème je matte la rébellion et libère les esclaves de cette province afin que le peuple soit content. Mais très vite je remarque que mes ennemis envahissent toutes les provinces environnantes de leur seigneurie, il me faut donc me rendre à l’évidence : continuer la guerre contre les neutre afin de leur piquer leur terres. J’envoi donc mon armée sur la province suivante et je déclare la guerre au seigneur local, je me dis alors que vu la taille énorme des provinces, il me faudra de longues journées pour la traverser, du tout ! ! En même pas 4 jours ma belle armée est déjà à 400 km de distance ? ! Pas très réaliste tout ça…

     En 30 mn de jeu je reste sceptique sur la durée ça durée de vie, mes armées se déplacent de haut en bas de mon royaume en quelques jours et je produis des centaines de piquier à la chaîne. Cela devient très vite répétitif et je ne vois aucune forme de gestion poussée du royaume pour combler le manque. La seule chose intéressante du jeu se situe dans les « Events » qui arrivent tous au long de la partie vous indiquant où en est votre population vis à vis de votre pouvoir, des gobelins se trouvant dans une de vos régions créant la terreur, la fronde des nobles ou du clergé, un artiste se présente à votre cour … Sympathique mais pas assez représentés sur la carte ou les menus.

Des "events" comme celui-ci arriveront très fréquament

     Un petits mots sur la gestion, celle-ci ce limite à la construction ou l’amélioration de certains bâtiments qui permettent d’aligner votre charisme sur les 4 valeurs du jeu : Paysans, nobles, clergé et marchants mais aucunement vous ne trouverez d’options avancées pouvant faire prétendre le jeu au rang des simulations gestionnaire, commerciale, diplomatique ou militaire.

     En conclusion malgré la passion qui m’anime pour les jeux de stratégie globale de toutes époques j’avoue ne pas avoir été attiré par celui-ci qui à mon sens ne ravira que les amateurs de chevaliers et de catapultes qui y trouveront peut être le charme d’un petit jeu bon pour « passer le temps » mais c’est sur qu’il ne restera pas marqué dans les anales des joueurs.

Les points positifs

  • Contexte historique respecté
  • Belle bande sonore de musiques moyenâgeuses
  • Tourne sur les petites config.

Les points négatifs

  • Carte ridiculement moche et peu réaliste
  • Combats et modélisation des unités réduite au strict minimum
  • Durée de vie très courte.

 

 

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales