Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Command & Conqer Generals

Créé le : 28/2/2003
Edition du : 13/3/2003
Auteur : Docrate

Command
&
Conquer

GENERALS



 

Développeur

Westwood

Editeur

Electronic Arts

Démo

 n/a

Multijoueur

 oui

Les plus

- Les graphismes
- du C&C comme on aime

Les moins

- gourmand en ressource machine
- Très classique
- une IA plus que décevante

Intérêt *****

Note JS

15,5/20

Huit ans après le premier opus, la série des « Command & Conquer » est connue à travers le monde. Derrière les différents « conflits de tibérium » et la saga « Alerte rouge », c’est « Generals » qui marque le passage à la 3D des C&C.

 


C&C premier du nom

Mode Solo/Multijoueurs :

 

Pour la petite histoire, comme d'habitude scénario digne des films d'actions médiocres américains. En gros, trois camps qui se font une gue-guerre qui dévaste le monde avec les armes de nos jours. Pour les curieux (ou les américains dans l'âme), voici un lien résumant l'histoire : par ici. 

 

Présentation classique avec une campagne pour chaque camp (USA-Chine-Global Liberation Army) accompagnées d'un mode escarmouche. Le tout avec trois niveaux d’IA (intelligence artificielle). Tiens parlons-en de l’IA : en mode escarmouche, l’ordinateur est un véritable newbie, même en difficile (Brutal Army), un débutant à C&C peut gagner en utilisant sa tête. L’IA des unités est aussi déplorable : les unités se font tirer dessus sans bouger !! Le seul truc positif que j’ai remarqué est qu’une unité au centre d’un groupe ne reste pas coincée si on déplace que celle-ci. En effet, les unités gênantes bougent d’elles mêmes pour faciliter le passage.

Compte tenu de l'IA, mieux vaut donc avoir une connection internet (même basique) pour aller jouer en multijoueur sur le serveur dédié.

 

Le mode multi se déroule donc sur un server spécialement affrété par Electronic Arts. Il se présente comme tout les servers de ce type (Battle Net pour WarCraft III, ESO pour Age of Mythology). C'est à dire que l'on a des chat room disponibles. Puis deux types de parties : 

     - personnalisées : on crée soit même la partie, puis on évite des amis pour une game fun et tranquille

     - Quick Match : On donne les paramètres avec lesquels on veut joueur puis le server se charge de nous trouver un adversaire. Ici des points sont comptabilisés au fur et à mesure des parties, grâce auxquels nous pouvons accéder à différents grades.

 

 

 

Quelques spécificités de l’armée US :

 

 

ravitaillement de l'ONU

 

- Collecte les ressources grâce aux chinooks, les hélicoptères de transport. Toutefois, ils peuvent servir aussi à déposer un commando (ou une petite armée) à proximité de la base ennemi rapidement.

- Scout ou Battle drone peut équiper n’importe quel véhicule. Ils permettent à la machine de guerre de voir plus loin, et le battle drone a la capacité de tirer.

- Arme spéciale : Canon à particule.

 

 

canon à particule

 

Ressources :

 

Deux ressources sont disponibles dans le jeu :

L’argent, représentée sous forme de $ en caisses.

Il existe plusieurs façons de le récolter. Soit directement à une sorte de « mine » généralement située près de votre point de départ. Néanmoins, celle-ci s’épuise rapidement et je vous conseille de trouver hâtivement une deuxième mine.

Il y a aussi des petites caisses déciminées sur la carte. A vous d’être chanceux quant à découvrir ces caisses sur votre passage.

Le troisième moyen constitue les puits de pétrole dont vous devez prendre le contrôle pour qu’ils rapportent chacun 200$ par seconde.

Enfin, chaque camp a une unité qui les enrichie. Pour les USA, c’est une petite base aérienne ravitaillée par l’ONU. La chine détient le hacker qui pirate le marché pour récupérer 5$ par seconde. Et le GLA qui possède le marché noir en plus de récolter une mince somme après chaque destruction de véhicule ennemi.

L’électricité, mais seulement pour les USA et la Chine. Il faut maintenir un niveau constant d’énergie grâce à un nombre suffisant de réacteurs. Si le niveau est trop bas, certaines structures ne seront plus alimentées et donc deviendront Hors Service (très ennuyeux pour les tourelles défensives). Si la jauge est critique, c’est carrément la mini map qui disparaît, très gênant.

 

 

Quelques spécificités de l’armée chinoise :

 

 

Qu'ils sont nombreux ces chinois

 

 

- Récupère les $ avec des camions.

- Possibilité d’entourer chaque édifice d’un champs de mine.

- Unité commando « Lotus Noir » permet de désactiver les bâtiments ennemis.

- Arme spéciale : Bombe atomique.

 

 

Bombe A

 

 

Graphismes/Musiques/Interface :

 

Les graphismes sont dans l’ensemble assez réussis, il faut le reconnaître. Passage à la 3D réalisé avec succès, bien que cela ne soit pas grand chose, cela ajoute du peps au jeu. Les soldats boitent et vont moins vite lorsqu’ils sont blessés. Les véhicules fument et sont aussi ralentis.

Utilisation des civils : On peut placer des soldats dans les bâtiments civils. Ils apparaissent ainsi aux fenêtres et peuvent tirer sur les ennemis sans risquer de se faire écraser par les chars. Pour éviter de se faire écrabouiller, il y a aussi la touche dispersion (aussi efficace qu’une roquette en plein milieu du groupe mais sans les dégâts ;) ). De plus les soldats en faction dans les maisons jouent un rôle de guet en repérant l’armée adverse avant qu’elle n’arrive aux portes de notre base. Sans parler des vilains terroristes qui peuvent conduire les voitures civiles, les poseurs de bombes, ou autres camions-bombes camouflés en petite voiture de madame tout le monde.

 

 

voiture piégée

 

 

Les musiques quant à elles ne descendent pas le jeu, c’est déjà ça ; mais le remonte pas non plus. Bref le minimum exigible en matière de RTS. Le petit plus marrant dans le bande son, sont les voix des unités qui ont chacune un accent. Même chose pour les menus et l’interface : peut mieux faire. Remarque, il est possible de réduire la barre de travail afin de visualiser une plus grande surface de jeu, mais bon, un RTS avec la mini map qui disparaît, c’est pas forcément très pratique.

 

écran sans barre de travail

 

 

 

Quelques spécificités de la  Global Liberation Army :

 

 

             

Camion piégé déguisé en voiture civile    explosion d'un camion piégé

 

- Collecte avec des travailleurs.

- Manipule l’Anthrax comme de la farine.

- Pas d’électricité. Mini map grâce au véhicule « radar van ».

- Quantité d’armes bactériologiques.

- Terroristes, voitures piégées.                                                 

- Arme spéciale : Missiles bactériologiques.

 

 

              

                                    base de lancement                                  conséquences

 

 

 

Ce nouvel épisode accompagne, à sa façon, la nouvelle tendance des RTS qui consiste à implanter des notions de Héros/expérience. En effet, toutes les unités ne peuvent être fondées de suite, même si l’on possède beaucoup d’argent. Il y a des bâtiments requis mais aussi, un niveau d’expérience nécessaire pour la fabrication de certaines unités. Cette jauge augmente en fonction de vos combats, c’est à dire : plus vous tuez d’ennemis, plus vous gagnerez d’expérience indispensable à votre développement militaire. Ainsi, grâce à cette nouveauté, la technique bien connue de la « tortue » (On reste dans son coin, entouré de défense, pour accumuler suffisamment d’hommes afin de lancer un assaut monstrueux que l’on espère final.) devient désuète. 

 

 

améliorations possibles après obtention d'un grade

 

 

 

Conclusion :

 

Un énième C&C qui reste fidèle à la série. Un plaisir toujours au rendez-vous pour les fans avec une faible dose de nouveautés. Un RTS classique pour les autres rassemblant les bases essentielles d'un jeu de stratégie. Ni excellent, ni mauvais, Generals remplie ses engagements sans révolutionner le genre. 

 

 

Site officiel (très joli) :

 

- Command & Conquer  : Generals

 

Sites dédiés (remplis d'informations détaillées sur le jeu) :

 

- Time Of War

- Generals Fusion

 

 

tableau de fin de partie

 

 

Configuration :

 

-Windows 98 (ou plus récent)

-800 MHz (1,8 GHz recommandé)

-128 Mo de RAM (256 Mo recommandé)

-CD-ROM 8x

-1,8 Go de libre sur le disque dur

-Ge Force 2   32 Mo ou équivalent (Ge Force 3 ou équivalent recommandé)

-DirectX 8.1

-Internet modem 56K pour 2 à 4 joueurs, ADSL ou Cable sinon

 

 

 

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales