Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Anno 1503 : le nouveau monde

Créé le : 1/7/2003
Edition du : 1/7/2003
Auteur : Daryan

Anno 1503 : le nouveau monde

La fiche technique

Developpeur EA games
Editeur Sunflowers
Site officiel oui
Type STR orienté gestion
Sortie 03 avril 2003
Prix public 49€
Démo non
Multijoueur non
Configuration Pentium II 500 Mhz, 128 Mo de RAM, carte 3D 16 Mo, Win 98/2000/Me/XP

Les plus:
- un jeu de gestion vraiment abouti
- une bonne longévité grâce au mode solo, aux nombreuses et longues missions

Les moins:
- l'absence de mode multijoueur
- les défauts de réalisations
- une interface difficile à prendre en main au départ

Verdict:
Ceux qui aiment la gestion ne seraient passer à côté de ce jeu qui dépasse facilement les Ceasar III et autre Pharaon.

La note de JS (/20)    16

 

____Les premières impressions après avoir installé le jeu sont plutôt négatives, et laissent présagées du pire. La souris qui ne disparaît pas pendant les animations, des animations moyennes et peu convaincantes, des menus qui clignotent… Tous ces petits détails ratés que l’on pensait disparus depuis l’avènement de Windows 95. Tant qu'on en est aux points négatifs, ajoutons la souris qui clignote et le jeu qui se ferme tout seul en pleine partie.

____Mais tempérons cela, les différents bugs sont plus ou moins présents selon les configurations et une mise à jour de tous les pilotes imaginables réduira un peu ces désagréments. Enfin reste l'interface, le dernier point négatif, qui n’est pas excessivement simple a assimiler (c’est un euphémisme ;).

____Il faudra donc s'armer de patience durant la première heure de jeu, le temps de s'acclimater à un confort de jeu que l'on pensait due. Heureusement, une fois l'interface maîtrisée tout va beaucoup mieux. L'aide intégré au jeu est efficace et accompagnée des tutoriaux permet de largement combler la légèreté du manuel papier. Enfin, les mécanismes du jeu sont suffisamment logiques pour que l'on comprenne naturellement le système des chaînes de production (le berger élève les moutons et produit de la laine, l'atelier de tissage tisse la laine, le marchand de tissus vend le tissu).

Le concept de jeu

____Le jeu se déroule au XVI ème siècle et est principalement orienté gestion. En effet le premier objectif à chaque mission est de mettre en place une économie forte afin d'avoir les moyens de remplir la mission. Et les fans de gestion seront ravis par la multiplicité des ressources, des chaînes de productions, des possibilités qu'offre le commerce et les échanges entre civilisations.

____Dans un premier temps l'on installe sa colonie sur une île vierge. Le but principal étant de bâtir une ville prospère en l'approvisionnant en multiples ressources. Votre principale source de revenu étant bien la vente de ces ressources à vos habitants, vous avez tout intérêts à avoir beaucoup d'habitants et à faire de grands efforts pour les approvisionner en ressources rares mais aussi rapportant plus. Et c'est là qu'on prend beaucoup de plaisir à créer des routes commerciales et à installer de nouvelles colonies productrices sur des territoires permettant les cultures spécifiques.

____Une fois l'économie civile stabilisé, il faut mettre en place l'économie de guerre, comme la production de corde pour les navires et les archers. Là aussi on s'amusera à installer différentes chaînes de production, selon les unités et la stratégie que l'on veut employer. Diriger les unités de guerre n'est pas compliqué en soit, mais mieux vaut immédiatement oublié tout principe de microgestion. Si diriger les unités est simple grâce à quelques fonctions que l'on trouve dans tout les grands STR (par exemple double cliquer sur un archer sélectionne tout les archers). Les déplacements par contre s'effectuent dans un désordre général, les unités partant dans tout les sens pour éviter un arbre ou emprunter une route.

____Au final nous avons un jeu relativement proche d'un Ceasar III ou d'un Pharaon, mais en plus amusant et plus profond. C'est bien l'aspect économique et gestion des ressources qui prime sur tout et on passera des heures fixé à son pc à mettre en place de nouvelles chaînes de production ou de nouvelles routes commerciales. L'aspect militaire passe clairement au second plan, c'est bien l'économie mène à la victoire. Cela n'en rend pas moins le jeu passionnant pour peu qu'on fasse l'effort d'un peu de persévérance à la prise en main de l'interface.

Graphismes, animations

____Le jeu est entièrement en 3D isométrique (comme SimCity 2000). Mais les graphismes restent sympathiques et détaillés. De toutes façon, la 3D n'apporterait pas grand chose à ce type de jeu si ce n'est qu'il demanderait une plus grosse configuration. Les petites animations de personnages donnent vie à la cité et en zoom maximum on relèvera un niveau de détails qui est largement suffisant pour un jeu de gestion qui se joue essentiellement en zoom moyen. Les sons sont sympathiques aussi, en particulier la résonance des canons durant la bataille, avec un bon casque stéréo on se croirait en plein dans l'action. Par contre les voix d'avertissements fatiguent assez vite par leur répétitivité, on pense en particulier à "votre ville est en feu", un message qui pourrait se désactiver une fois la ville munie de pompiers.

Conclusion:

____Au final on obtient un jeu très prenant et abouti. Il faudra vraiment s'accrocher la première heure, mais ça en vaut la peine. On regrettera simplement les défauts de réalisations. On a l'impression de ce côté d'un jeu bâclé sur la fin. Les campagnes sont longues et sympathiques, et pour tout ceux qui aiment un tant soit peu la gestion, ce jeu présente de nombreuses heures de jeu en perspective.

Captures d'écrans :


ecran au niveau de zoom le plus éloigné


ecran au niveau de zoom moyen


ecran au niveau de zoom élevé


une colonie de production de soie et d'alcool

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales