Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Age of Empires Online : le test

Par lakaoum - Edition du : Thursday 15 August 2013 - Créé le : Thursday 16 February 2012

 Logo Age of Empires : Online

 

Age...... of ….... Empires........ Ces quelques mots résonnent encore dans votre tête qu'un sourire enfantin s'est déjà installé sur votre visage. Un visage marqué par le temps, affichant déjà quelques rides éparses pour les plus vieux gamers d'entre nous, certes, mais avec tout le reste. Nos réflexes toujours aussi vifs, notre œil toujours aussi attentif, notre centième souris (encore en vie) et notre envie d'en découdre inchangée. Car qu'on se le dise, Ageof est aussi vieux en terme de STR que le serait un téléphone de votre arrière grand père. C'est qu'il s'en est passé du temps depuis la sortie en 1997 du premier opus. Deux licenses (Age of Empires et Age of Mythologie) et 9 jeux plus tard (add-on compris), Age of Empires est revenu sur nos écrans HD et nos souris sans fil. Cependant, à l'inverse de votre nouveau smartphone qui a terminé dans la poubelle car votre grand papy n'arrivait à vous appeler, ce jeu lui est comme un bon vieux chausson en hiver. Une fois chaussé, vous vous sentez chez vous. Cependant une épine était enfouie au fond de celui ci, et comme toute les épines, il fallait l'ôter. Heureusement, Microsoft sait y faire en chaussons. Il y allait de sa réputation. L'extraction a eu lieu et maintenant place à l'avenir...
 

Prise de contact

Age of empires online est donc sorti depuis quelques temps. Cependant, je réservais mon verdict. Quand il s'agit d'une licence aussi forte, il ne s'agit pas d'être dévié de son objectivité par une sensibilité, une nostalgie ou tout autre sentiment biaisant votre jugement.
 
Alors, testons donc la bête, et lançons le jeu. Dès les premières notes de musique, vous saurez que vous êtes en présence d'un Ageof. Cette mélodie est vraiment une part entière de cet univers. Retravaillée pour l'occasion, elle n'en reste pas moins classique sur le style.
Continuons... Je lance donc une partie, je peux choisir entre 3 civilisations actuellement. Les Egyptiens, les Grecs et les Perses (derniers arrivés). Les Celtes sont prévus pour le mois de Mars. Je choisis donc (pour changer de ma preview), les Egyptiens.
 
Vous vous retrouvez de suite sur une carte "Capitale". C'est sous un soleil radieux que vous verrez prospérer votre ville maîtresse. Au debut, une unité (ici le Pharaon), vous donnera des quêtes. Vous ne disposez que de quelques bâtiments, non économique, comme le marché. Ce dernier, est une sorte de vrai marché où vous dépenserez de vrais sous pour acheter les boosters pack du jeu. Laissons de côté l'aspect pécunier et commençons la première quête.
Une seule narration avec un bloc texte, vous explique quoi faire. Pas de voix pour la lire rien ... un peu frustre tout de même. Si pour la béta ceci était compréhensible, pour un jeu fini, c'est plus génant. Où sont les cinématiques ingame, ou même celles gérées avec le moteur 3D du jeu ... nulle part.
Je fais donc une mission didactielle, pliée en 2 minutes, où vous devez défendre un village. Les unités adverses ne vous infligent aucun dégât, vous devez aussi localiser des trésors sur la carte pour vous en emparer. Une fois ces deux objectifs atteints, vous pouvez utiliser sur votre carte pour rejoindre votre capitale.
Dans cette dernière, le pharaon vous offrira des récompenses en plus de celles acquises durant la mission. Il peut s'agir d'expérience, d'or, ou de coffres. Ces coffres renferment au début des matières premières pour votre capitale (bois, pierre, peau de bêtes ...) mais aussi de l'équipement pour vos unités, des bâtiments économiques (pour votre capitale aussi) ou des pouvoirs utilisables durant les quêtes.

ville Age of Empires : Online

 
Et le principe ne changera plus. Vous ne passerez votre temps qu'à "farmer" par la suite. C'est à dire, passez des quêtes pour acquérir plus d'équipements, plus de pouvoirs pour optimiser vos unités qui verront leur statistiques évoluer avec ceux-ci. L'aspect MMO réside donc ici.

 
Et les missions s'enchaînent. Toujours via un bloc texte, donné par un pharaon, un pêcheur, un prêtre ... Le scénario n'est pas excellent et la mise ne scène laisse à désirer. Cependant, une fois la quête lancée, on retrouve donc un vrai STR, on retrouve un vrai Ageof.

Ce qui fait un Age of ... premier bilan

 

Vous disposez donc d'une base, qui produira des unités de récolte (paysans). Ces dernières récolteront 4 ressources : Bois, Or, Nourriture et Pierre. Elles construiront tous les bâtiments militaires et économiques. Vous produirez vos unités d'infanterie, de cavalerie, de siège, de support et passerez les âges technologiques. Variantes des Egyptiens par rapport ou Grecs, les âges s'acquièrent via la construction de temple et non via un update du bâtiment central. Tout ceci respire le Ageof, et cet aspect est très réussi.... à partir d'un niveau de capital élevée. Et c'est là encore un point noir du jeu. Vous n'aurez accès à tous les âges qu'au niveau 20. Entre temps, vous aurez passé beaucoup de temps à jouer avec une seule partie de l'arbre technologique. L'aspect MMO est présent ici aussi, mais cela a fait grincer beaucoup les dents. Surtout pour le Joueur contre Joueur.
 

Age of Empires : Online   Age of Empires : Online


Le mode Joueur contre Joueur

 
Ce mode n'était pas disponible (j'y reviendrai par la suite) avant un certain niveau de capitale (8). Cependant à ce niveau, vous avez un arbre technologique bridé et aucun équipement de guerre. Autrement dit, si vous êtes un joueur brillant, et bien vous perdrez contre un joueur moyen mais de niveau de capitale supérieure. Les écarts étant à tous les niveaux : économiques et militaires. L'intérêt est alors d'aller le plus vite possible vers le niveau 20 au moins pour avoir là encore l'ensemble des ages technologiques.

 

Age of Empires : Online   Age of Empires : Online

 

 
Premier bilan :
En premier bilan, on se rend compte, qu'à moins de ne vouloir faire que la partie solo (jouable à plusieurs), l'intérêt de cet opus est moins important que ces prédecesseurs. Il était impossible à la sortie du jeu de vraiment s'amuser rapidement en JcJ. Ce mode était ensuite très déséquilibré par l'effet des équipements. La gestion MMO, certes très intéressante sur le papier, ne convaint personne pleinement. Alors, oui, vous vous amusez bien, même beaucoup, mais l'absence d'une réelle narration pour le mode solo, d'un scénario poussé, d'un tchat digne de ce nom (le système est toujours horrible pour réussir à se parler et communiqué) ne fidélise pas le joueur. Pire, les joueurs de la première heure ne disposant pas d'un vrai JcJ hurlent, s'enflamment et finalement boudent le jeu.
Ce bilan est donc plutôt décevant, et pourtant .... et pourtant. Et pourtant les qualités sont là, ce jeu a un vrai potentiel et heureusement c'est un jeu en constante évolution.

 

Age of Empires : Online

Un jeu en évolution constante

 

GPG et Microsoft ne sont ni aveugles, ni sourds. Les griefs sont légitimes, mais modifier un jeu dans ces propres bases est très durs. Comment garder l'aspect MMO et le concilier avec les joueurs fans de STR.
 

- La sortie de la civilisation Perse.
Depuis la sortie de nombreux patches sont sortis. Apportant beaucoup de choses et améliorant grandement l'ecpérience de jeu.
La sortie d'une civilisation Pro est entre autre, un des bonheurs que connu la communauté. Cette civilisation commence au niveau 20. Vous disposez dès le départ d'une civilisation à l'arbre technologique complexe. Vous pouvez donc dès le départ réellement vous amusez aussi bien en solo (les quêtes deviennent de suite plus intéressantes) mais aussi en JcJ. Une zone de jeu Sparta apparaît. Elle est dédiée à tous les amateurs de JcJ. Petit bémol, pour vous l'offrir, comptez moins de 10 euros.

 

Age of Empires : Online

 
- Après quelques autres patches arrivent le patch porteur du mode champion.

Ce patch et ce mode de jeu sont gratuits. Pour tout le monde. Ce mode permet enfin un vrai classement et surtout un équilibrage des civilisations. Fini l'impact des équipements. Ils ne seront qu'esthétiques. En revanche, tout l'arbre technologique est débloqué pour chaque civilisation. Les améliorations, les unités, les bâtiments sont tous disponibles. Seuls les unités fournies par les conseillers restent sur le carreaux. Si vous voulez jouer avec ces unités, il vous faudra rester sur le mode classique.
Le point le plus fort concerne donc la gratuité de ce mode. Les joueurs n'ayant rien déboursé peuvent y jouer, pour peu qu'un joueur premium les invite. Le joueur premium lui, pourra se lancer directement dans les automatches "mode champion"sans avoir à faire des quêtes pour être compétitif. Autrement dit, nous tenons enfin un Ageof comme les autres avec ce mode de jeu. L'aspect MMO n'est pas sacrifié pour autant, car GPG prévoit un ladder aussi pour le mode classique (avec équipement).

 

Age of Empires : Online   Age of Empires : Online

 
- Le mode escarmouche.
Le mode est absent depuis le début. Certains joueurs ne font que le solo et les escarmouches dans un STR. L'absence à la sortie de ce mode a aussi été décrié. Et bien dans quelques jours, ce mode sera disponible gratuitement pour toute la communauté. Il vous offrira une autre manière d'acquérir des équipements et de l'expérience, qui lui vous permettra de gravir les échelons du mode classique par la suite en JcJ.

 
- Les celtes.
Je terminerai par l'arrivée des celtes. Ces derniers ont l'air prometteur. Beaucoup de micormanagement à prévoir, un style graphique unique, un arbre technologique unique, bref une nouvelle civilisation premium de qualité déboulera en mars.


Age of Empires : Online   Age of Empires : Online

Deuxième verdict

 

Au final que retenir de ce jeu. Premièrement, tout change. Les erreurs du passé se corrigent vite et le jeu a gagné depuis août dernier en qualité et en profondeur. Il ne faut pas oublier que ce jeu est avant tout un Free to Play. Autrement dit, vous pouvez jouer gratuitement à ce jeu. Le modèle économique est surprenant, mais si vous suivez l'actualité du jeu et si vous achetez vos civilisations même dès leur sortie, vous vous retrouvez aujourd'hui avec un jeu complet pour une 50-60 euros. Des mises à jours gratuites énormes sont disponibles. Donc au final, à moins que vous ne sombriez dans l'aspect MMO, vous ne débourserez guère plus que pour n'importe quel autre STR.
Les développeurs sont attentifs au désir des joueurs, les celtes pourraient fédérer de nouveau. Il manque encore quelques outils, comme la fonction de replays et le mode observateur, tous deux très important aujourd'hui pour qui veut faire du JcJ. Il manque un aspect scénaristique au jeu pour le mode solo. Et encore d'autres choses comme une vraie zone pour le commerce des objets pour la dimension MMO. Mais ce jeu, aujourd'hui, est très bon. Le plaisir de jouer est réel. Le mode champion y est, pour moi, pour beaucoup. 
Le seul vrai reproche que je ferai, est que la béta n'a servi qu'à peu de choses. Tous ces modes de jeu, disponibles ou prévus dans quelques jours auraient dû être présent à la sortie du jeu. L'impact négatif sur la communauté des premiers mois sera très dur à corriger. De mon avis personnel, en revanche, ce jeu est devenu un très bon Age of Empires. Et les celtes ne devraient que confirmer la tendance. Et d'ailleurs, les celtes n'aiment pas les chaussons.

 

Age of Empires : Online   Age of Empires : Online

Age of Empires : Online

Les Plus

  • L'univers d'Age of Empires, l'aspect MMO, les trois civilisations distinctes

Les Moins

  • Mal taillé pour l'esport (absence du mode observateur, du module replay), l'aspect MMO (aussi), plateforme de Tchat

Configuration recommandée

Testé sur Inteli5, Ati 5850 1Go, Résolution 1920/1080

Les Notes de Jeux-Stratégie.com

Jouabilité16/20Rien à redire sur la jouabilité, tout est huilé et correcte. Raccourci clavier, pathfinding, tout y est. L'absence d'affichage des statistiques fait par contre grand défaut, comme l'absence visuelle des éléments d'upgrade en mode champion
Graphismes18/20On aime ou pas. Et moi j'adore. L'aspect coloré est très agréable. Le design est réussi, le mapdesign aussi. Après il faut aimer le style.
Bande son15/20La musique emblématique est présente. Les voix et sons d'ambiance sont très correctes, et les musiques d'ambiance seront se faire oubliées (un peu moins pour les grecs)
Multi14/20Cette note aurait pu être de 10 à la sortie du jeu. Avec le temps, le jeu se bonifie. Les civilisations s'ajoutent. Le mode champion, enfin, fournit une base solide pour les joueurs qui visent autres choses que l'aspect MMO. Reste des manques cruels de base : fonction replays et mode observateur
Solo13/20On s'ennuie souvent au début. L'absence de cinématique et de narration y est pour beaucoup. Cependant, passés les premiers niveaux laborieux, on finit par s'amuser, et retrouver la joie d'avoir enfin tout l'arbre technologique, comme sur tous les anciens Ages. Le mode escarmouche (tout juste sorti) propose enfin un challenge au joueur solo.

Appréciation globale

Nous sommes encore très loin d'un Starcraft 2 en terme de qualité. Cependant, ce jeu apporte un vrai moment de bonheur depuis la sortie du mode Champion pour tous les joueurs PvP. La sortie prochaine des Celtes sera, à n'en pas douter, un vrai plus. Pour la partie solo, elle est rattrapée par le mode escarmouche. Cependant, Microsoft ne cesse d'améliorer son jeu, et à ce rythme, il pourrait devenir l'un des meilleurs Agesof

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales