Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Chaos League

Créé le : 16/6/2004
Edition du : 16/6/2004
Auteur : Gollum

 

Chaos League

 

 

                  Quand on voit un jeu développé par Cyanide Studio (Cycling Manager, Horse racing Manager, Pro Rugby Manager), on se dit que Chaos League doit sûrement suivre la même veine. Et effectivement, le tout est un jeu d'équipe dans lequel le but est d'amener le ballon au fond du terrain adverse. Mais tout autre analogie avec un jeu de sport s'arrête la !

Et en effet, quand on voit les équipes, on commence à mieux comprendre…pas de Zizou ou autre joueur célèbre mais à la place, un bon gros troll, un petit gobelin, quelques elfes… Bref, Chaos League baigne dans une atmosphère d'héroic-fantasy et amener la balle au but n'est pas si simple que ça : mine explosive, invocation, ou tout simplement un bon coup de balgor dans la tronche, et votre course au but touche à sa fin ! Les connaisseurs y reconnaîtront une adaptation du jeu de plateau Blood Bowl . 

 

        Comment ca marche ? 
   Vous choisissez votre équipes parmi les 10 présentes, chacune ayant un style de jeu particulier :

- Humains : se sont les plus polyvalents. Chacun de leurs joueurs est spécialisé dans une tâche spécifique.

- Elfes noirs : ne comptez pas sur eux pour foncer dans le tas ! Ils ne sont pas mauvais dans le jeu de passe mais ce n'est pas non plus leur point fort….En revanche, dès qu'il s'agit de sorts, d'invocations et autres joyeuseté de ce genre, ce sont les meilleurs ! Spécialité magie donc.

- Elfes Sylvains : petite feinte, petite feinte ! et hop une passe, cours forest ! et hop, re-passe, re-course, re-esquive. Voilà leur style de jeu :P Eviter de leur faire prendre des coups, ils sont fragiles ces petiots.

- Orcs : de nature évidemment résistante et lente, ils sont plutôt destiné au combat qu'au jeu de balle.

- Nains : " la balle, attrape la balle ! " " Pourquoi faire ? " Bon, eux, ils sont lents, extrêmement peu habile avec la balle, et peu doué avec la magie. Mais alors niveau résistance, ce sont des rocs ! Leur principal objectif est d'estropier, voire de tuer, le plus de joueurs adverses. Et ils sont très bons à ce petit jeu !

- Gobelins : rapides mais faibles et peu puissants, pas extrêmement doués avec la balle, ils possèdent en revanche 3 gros gros joueurs qui servent de points d'appui derrière lesquels ils peuvent sans vergogne écraser, piétiner et écrabouiller à plein pieds les joueurs adverses malencontreusement tombé au sol. Vicieux vous avez dit ?

- Barbares : Puissant et capable de varier leur style de jeu, ils ne sont néanmoins pas très résistants.

- Morts-vivants : plutôt lent et puissant, ils peuvent également jouer plus en finesse, selon leur composition d'équipe.

- Prétoriens : leur principal atout est leur vitesse. Ils devront donc faire jouer cet avantage pour éviter les combats le plus possible, vu leur faible résistance physique.

- Mercenaires : aucun avantage particulier mais aucunes faiblesses non plus car leur équipe est constitué de joueurs provenant de toutes les autres équipes.

Le jeu n'est pas très simple à prendre en main au début, n'hésitez pas à faire le tutorial ! (par ailleur très bien réalisé)

                      Une fois l'équipe choisie vient le moment de dépenser ce qu'il y a dans sa " caisse noire ". Pour cela, vous avez le choix entre financez la venue de hooligans sur le terrain (au dépend de l'équipe adverse évidemment), doper un ou plusieurs de vos joueurs, faire un contrôle antidopage de joueurs adverses ou encore garder un peu d'argent pour faire des corruptions d'arbitre au moment opportun dans le match (quand, par exemple, un de vos joueur a négligemment marché sur la tête du receveur ennemi).

           Puis le match commence : chaque équipe a un temps limité pour choisir les joueurs qui restent sur la touche et ceux qui iront sur le terrain, et placer ceux-ci de manière adéquate. Avant que le coup de sifflet soit lancé, les joueurs peuvent également lancer un ou plusieurs sorts, dissimuler une partie du terrain sous le brouillard afin d'être invisible aux yeux de l'ennemi ou encore haranguer la foule afin d'obtenir sa faveur, le tout se gérant grâce à des " points de souffle ", l'équivalent du mana dans d'autres jeux. Le public nous permet d'avoir accès à des sorts et, plus il est content de notre équipe, plus les sorts disponibles sont puissants.
Puis l'arbitre donne le coup d'envoi et on commence à jouer. Le match dure 10minutes. 

                 A noter que, si un combat entre 2 joueurs est engagé, le résultat dépend en grande partie des caractéristiques des joueurs, et en partie du hasard. Néanmoins, on peut influer sur le résultat de plusieurs manières : en jetant un ou plusieurs sorts sur notre joueur ou le joueur ennemi, en utilisant la compétence "master power" du joueur qui combat (mais cette compétence utilise la totalité des points de souffle), ou encore en essayant d'effectuer une feinte de corps pour fuir le combat sans dommage.
           A noter que la sélection des joueurs peut, dans certains cas, poser problème. Mais la version testé n'était qu'une version béta : espérons que ce problème sera réglé dans la version finale.

                 A chaque fin de match, chaque joueur garde en mémoire les événements qui se sont passé : un joueur ayant accompli une ou plusieurs actions importantes gagnera des points d'expérience qui lui permettront d'acquérir de nouvelles compétences, sorts ou améliorations. Chaque joueur a de multiples possibilité d'évolution qui lui sont propres : inutile d'espérer, par exemple, voir votre ogre évoluer en un lanceur hors-pair ou votre elfe en une bête de combat.

                En parlant des joueur, il en existe 6 catégories :

- le lineman : c'est le joueur de base, en général plutôt axé sur le physique que sur la finesse.

- Le receveur : lui, c'est le sprinter de l'équipe, qui excelle à courir derrière les lignes ennemi et à rattraper une longue passe. Le plus mauvais joueur de mêlée.

- Le quaterback : très bon lanceur de balle, moyen au combat. Plutôt le genre de joueur à placer sur les coté ou en défense donc.

- Le runningback : assez rapide, bon porteur de balle, il est également assez bon au combat. Un joueur polyvalent bien que peu résistant.

- Big foot : là, on touche tout de suite aux grosses bestioles du genre troll, balgor, ogre, etc. La balle n'existe pas pour eux, ils sont tout justes bons a foncer dans le tas. Mais alors question résistance et puissance, ils sont champions !

- Le linebacker : c'est le tueur de joueur, lui…Mieux vaut le fuir comme la peste car il tape très fort et est dur à neutraliser !

 

      Modes de jeu

         Chaos League donne le choix entre le mode " temps réel " et le mode " tour par tour ". Les match peuvent aller du simple 1 contre 1 jusqu'au 3 contre 3., dans lequel chaque joueur contrôlera 3 joueurs sur les 9 de l'équipe.
En solo contre l'ordinateur, on peut faire des match avec des équipes prédéfinies ou alors faire des championnats en créant soi-même son équipe et en faisant évoluer ses joueurs au fur et à mesure des matchs. Les équipes créées en solo sont également utilisable en multi où elles continueront d'évoluer. Le multijoueur se joue via le serveur spécifique au jeu, le Gamecenter. Un ladder y est bien entendu intégré.

A noter également que les graphismes sont superbes et les commentaires pendant les parties sont vraiment excellents !

 

Pour resumer...
______ Un jeu original et fun, idéal pour les LAN ou pour se détendre apès le boulot ;)

Les plus:
- des graphismes/sons très bon
- un concept original

Les moins:
- probablement répétitif au bout d'un certain temps

17/20
Un jeu fun, original et très joli...que demander de plus !

FICHE TECHNIQUE

Configuration requise: PIII 700MHz, 256 Mo de ram, carte 3D 32Mo

Configuration conseillé: -

Dévelopeur: Cyanide Studio

Editeur: Focus

Site officiel: oui

Type: sport/stratégie

Sortie: 25 juin 2004

Support: CD-Rom

Démo: oui

Multijoueur:

TARIF

Prix conseillé: -
 

IMAGES


Non, un minautore, c'est pas fait pour avoir la balle...

 

Au début d'un match, il faut placer ses joueurs.

 

Vue d'ensemble du terrain.

Aïe....j'ai mal pour lui.

 

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales