Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Customisation de l'armée

Créé le : 18/7/2004
Edition du : 8/8/2004
Auteur : Argasm

Warhammer 40000 (W40k) est le jeu de plateau fantastique le plus joué de part le monde, il est même à l'origine de ce style de jeu. Inventé par Games Workshop, les mondes Warhammer (40000 et Battle) ont inspiré des dizaines de jeux vidéo, comme Warcraft III et Starcraft. Si ce jeu a tant de fans inconditionnels c'est en grande partie grâce à l'univers extrêmement riche qui l'accompagne. Gothique au sens premier, baroque, glauque et violent, c'est en peu de mots ce qui compose l'ambiance de W40k. Les tentatives de portages ont été nombreuses mais n'ont jamais connu de grand succès auprès du public. Il ne restait en fait qu'une seule chose qui n'avait pas encore été faite à partir ce jeu, un STR, alors quand THQ annonce la sortie d'un jeu porteur de la licence W40k tout le monde a levé la tête. D'autant plus que c'est le mythique studio de développement Relic reconnu pour ses STR atypiques (Homeworld) qui planche sur le projet. Mais arrêtons de tourner autour du pot, THQ nous a invité à voir tourner le jeu, et voici ce que nous en avons vu.

 

Il me faut tout d'abord préciser que nous n'avons pas joué nous mêmes au jeu, je ne vous dirais donc pas si ce jeu est agréable d'utilisation ou quoi que ce soit du même genre. Par contre je vais pouvoir tout de suite vous dire que ce jeu est beau. Et c'est le moins qu'on puisse dire. La camera est orientable dans des proportions rarement atteintes, le niveau de zoom est proprement stupéfiant et la finesse des objets et des textures va avec. Bref un niveau de détail grandiose, des textures et des modèles plus qu'excellents. Inutile de dire que les décors sont riches, beaux et gigantesques. Si je rajoute qu'il existe plus de 100 animations par unité et que vous pourrez voir les space marines achever des orks a coups de botte...       

Les quatre armées majeures seront jouables : les Spaces Marines, les Orks, les Eldar et le Chaos. Dans le mode campagne on jouera les Spaces Marines d'une manière scénarisée non dynamique, on pourra personnaliser les couleurs et les insignes de son chapitre. Un mode bataille (skirmish) sera disponible et, bien sûr, un mode multi joueur puisque c'est l'essence de ce jeu. En effet, nous a-t-on dit, le jeu est avant tout fait pour le multi joueur.

Warhammer 40000 ne donnera pas la part belle aux rushs. Son gameplay fait que le choix des unités et leur positionnement tactique sera déterminant (en hauteur, abrités, gestion des blindages etc.) dans les combats. Autre facteur essentiel du jeu de plateau, le moral, sera utilisé dans le jeu. Les officiers et les héros seront également de la partie, ils feront profiter les unités "de base" de leurs capacités et compétences ainsi que, bien sûr, d'un bonus de moral.

L'action s'orientera autour de points de contrôles à conquérir et à défendre simulant ainsi l'aspect conquête et incitant les belligérants à occuper le terrain. Vos troupes doivent donc capturer ces points de contrôles en y plantant leur drapeau, vous pourrez ensuite fortifier ces points. Les points de contrôles une fois acquis vous fournissent des "points stratégiques" et un périmètre à l'intérieur duquel vous pouvez construire des bâtiments.

Dawn Of War s'oriente nettement vers les combats réduisant drastiquement la quantité gestion "économique" au profit de la gestion des recherches et des améliorations. Il y a de nombreuses recherches possibles dont beaucoup permettent d'améliorer les unités, les véhicules et les bâtiments en leur procurant de nouveaux équipements et matériels. L' "économie" se résumera à la gestion de l’énergie, seule "ressource" du jeu. Pour ce faire chaque race disposera de deux bâtiments, l'un facile à mettre en place mais peu rentable et l'autre efficient mais plus contraignant à installer. On pourra bien sûr créer des bases, les défendre, les étoffer, moyennant le coup de points stratégiques qui sont en quelque sorte la monnaie du jeu.

Au niveau des troupes, tout se gère au niveau de l'escouade, pas de manipulation homme par homme, reflétant ainsi le jeu de plateau. A priori les attaques bien menées, avec des troupes adéquates seront dévastatrices et rapides, alors d'autres combats, si les forces sont équilibrées des deux cotés, pourrons s'éterniser facilement. Toutes les unités et véhicules auront différentes attaques spéciales, et il y en aura apparemment beaucoup. Chose intéressante, vous pourrez paramétrer vos unités pour qu'elles n'attaquent qu'à distance, au corps à corps, ou les deux. Ça assouplit considérablement la gestion des combats et permettra peut-être de plus se concentrer sur les mouvements de troupes. Chaque race aura bien sur ses avantages et ses faiblesses mais a priori de manière plus accentuée que sur le reste des jeux. Ceci ajouté a la souplesse d’équipement des escouades, des personnages et des véhicules pas une armée ne se ressemblera.

       En attendant de pouvoir vous en dire plus, bientôt...

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2014 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales