Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Diablo 3 - Le monde

Par Assassin - Edition du : Wednesday 21 August 2013 - Créé le : Saturday 17 January 2009

Bannière Diablo 3         

L'univers Diablo est grand, les quêtes longues et le combat difficile. Vous ne pouvez partir à l'aventure sans être bien préparé.

Voici la fameuse carte du monde, élément indispensable pour les aventuriers que vous êtes.

Carte Diablo 3

 I. Tristram

Cette ville sombre et lugubre, tristement célèbre de toutes les horreurs comises, des sévices démoniaques et autres morts-vivants jusqu'à la libération de Diablo lui-même ! nul doute que tristram et sa légendaire cathédrale maudite se retrouveront une fois de plus au coeur des zones de tourments du troisième opus !

Artwork Diablo 3

Ce que dit le Manuscrit d'Abd al-Hazir :

Nous avons tous entendu les histoires associées à Tristram. La seule mention de ce nom évoque des images de monstres morts-vivants, de possession démoniaque, de monarques poussés à la folie, et, bien sûr, de la plus célèbre de toutes ces légendes : la libération du seigneur de la Terreur. Même si, de nos jours, beaucoup soutiennent que c’est une moisissure spéciale du pain ou peut-être une contamination de l’eau qui aurait donné à la population des visions démentes, j’en ai pour ma part trop vu lors de mes divers voyages pour écarter toutes ces histoires d’un revers de la main. Dans ce contexte, je dois bien dire que mon séjour à ce qui s’appelle maintenant « la Nouvelle-Tristram » s’est révélé être une relative déception.

La Nouvelle-Tristram existe depuis plusieurs années, même si la date exacte de sa fondation est incertaine. Ce qui n’était au départ qu’un rassemblement de marchands cherchant à exploiter les aventuriers et voyageurs attirés là par les légendes de trésors enfouis dans la vieille cathédrale, a lentement pris racine pour devenir une ville à part entière. Mais une fois la cathédrale dépouillée jusqu’à l’os, aventuriers et voyageurs ont cessé d’affluer, et la ville a commencé à décliner. Désormais, elle n’est presque plus composée que de cabanes déprimantes, et l’auberge est le seul bâtiment qui semble vaguement habitable.
        
Avant de quitter cet endroit lugubre, j’ai été coincé par un vieil excentrique qui semblait disposer d’une réserve inépuisable d’anecdotes et de sagesse traditionnelle à partager. Il m’a longuement expliqué qu’il restait de grandes richesses sous la cathédrale, sous la forme d’antiques grimoires regorgeant de connaissances anciennes. Je veux bien le croire sur parole, car je dois bien admettre que, même si j’ai effectivement exploré les ruines calcinées de la « vieille » Tristram, je n’ai pas eu l’estomac assez trempé pour faire plus que quelques pas hésitants à l’intérieur de la légendaire cathédrale.


 II. Lut Gholein


Se situant plus à l'est de tristram, dans le désert d'aranoch, Lut Gholein subit un siège suite au passage du mystérieux rôdeur de Diablo 2.
Les Mercenaires engagés par le prince Jerhyn, protègent tant bien que mal les habitants de ces hordes démoniaques.
Sera-t-elle encore une fois victime des démons originels et leurs sbires dans Diablo 3 ?

Artwork Diablo 3


 III. Kurast


Autrefois, superbe cité resplendissante dans le monde entier, Kurast sombra peu à peu par la perfidie et la puissance du seigneur de la haine, emprisonné dans le temple.
Le conseil zakarum qui combattit avec tant d'ardeur et de courage Mephisto, n'est plus qu'un pale écho de lui-même, obéissant aveuglément à leur nouveau maître.
Kurast et sa maudite jungle Viz-Jun seront-elles encore témoins d'atrocités auxquelles elles furent livrées dans Diablo 2 ?

Artwork Diablo 3


IV. Crater Arreat


Serait-ce un reste du Mont Arreat après la destruction de la pierre monde par l'archange Tyrael ?


V. Caldeum


Ville encore inconnue des épopées Diablo, se situant dans le désert de Kehjistan, au-dessus de Kurast, Caldeum se présente comme une cité riche et prospère.
Quel malheur attend ses habitants ? nous le saurons très bientôt ...


Artwork Diablo 3

Ce que dit le Manuscrit d'Abd al-Hazir :

Caldeum fut autrefois la plus fière des villes du Kehjistan, la capitale commerciale du monde. Elle ne fut jamais perçue comme le cœur de l’empire, même si, par la taille, elle rivalisait avec Viz-jun et plus tard avec Kurast, mais ses habitants préféraient qu’il en soit ainsi. Même lorsque les Guerres claniques des mages éclatèrent, on ne laissa jamais les batailles affecter le commerce de Caldeum. Car, même si la politique et la magie ont une certaine importance, toucher au commerce est quelque chose de grave. Laissons Kurast se prendre pour le centre du monde, disaient-ils. Nous nous contenterons de notre libre-échange de marchandises, de monnaies et d’idées, merci beaucoup.
                 
Mais la fierté que j’éprouvais pour cette grande cité s’est ternie et émoussée. Lorsque j’y repense, maintenant, je dirais que la pourriture a commencé à infecter notre ville lorsque de nombreux nobles de Kurast ont fui leurs demeures pour s’établir à Caldeum. J’ai bien sûr entendu toutes les rumeurs horribles et incroyables sur les raisons de leur fuite, mais ces raisons ne nous inquiétaient pas. C’était leur attitude qui nous préoccupait. Au fur et à mesure que leur soulagement d’être à l’abri de ce qui les avait conduits ici, quoi que ce fût, s’estompait, leur disposition se mua en prétention, jusqu’à devenir de l’arrogance. Ils n’eurent aucune hésitation à exiger qu’on leur donne la place qui leur revenait « de droit » au conseil du cartel commercial qui gouvernait notre ville, et ils étaient prêts à puiser dans leurs richesses pour engager le nombre de mercenaires nécessaires à la réalisation de leurs ambitions.

La situation se détériorait rapidement et, lorsque l’empereur du Kehjistan intervint pour y mettre un terme, je fus d’abord sceptique. Mais le charme, l’intelligence et le talent de meneur d’hommes exceptionnels dont il fit preuve pour résoudre rapidement le conflit entre notre conseil et les nobles de Kurast touchèrent au génie. Lorsque le peuple se rangea tout entier derrière lui et son rôle d’empereur, je n’y vis rien de moins qu’un miracle. Nous avions toujours fait partie de l’empire du Kehjistan, et étions donc sous son autorité, mais nous nous étions toujours comportés comme si nous étions une ville indépendante, ne répondant qu’à elle-même. Il semblait réellement que la catastrophe avait été évitée. En réalité, elle ne faisait que se dissimuler sous un mince vernis de courtoisie.
         
Ce vernis commença à s’écailler lorsque l’empereur Hakan tomba malade. Son influence commença à s’affaiblir, et l’humeur de Caldeum suivit la même évolution que sa santé. Au fur et à mesure que son état empirait, celui de notre belle ville aussi.
         
Depuis sa mort, un enfant inefficace a hérité du trône, et Caldeum a commencé à vaciller au bord du gouffre. La liste de nos malheurs semble sans fin : l’état de nos déshérités et des taudis où ils sont forcés de vivre, l’incompétence de nos dirigeants, la réémergence des fidèles de Zakarum et de leur sectarisme, leurs querelles avec notre caste des mages... je pourrais continuer pendant des pages.


Page Précédente    Retour à l'accueil     Page suivante

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales