Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Synthèse Starcraft 2

Bannière Starcraft 2

Première partie:

Issue de la conférence de Rob Pardo, concepteur en chef de Starcraft 2

Starcraft 2

L'objectif premier du "re-make" (j'y reviendrai dans la deuxième partie) de Starcraft est de créer de nouvelles unités ainsi que d'ouvrir la voie à de nouvelles stratégies. Rob Pardo, vice-président du game design chez Blizzard, ira même jusqu'à dire, réinventer Starcraft.

Cela passe évidement par la nécessité de différencier encore plus les trois races que sont les Terran, les Zerg et les Protoss afin de permettre la création de nouvelles tactiques et de nouvelles stratégies, via un système de contre accentué.

Une fois cette introduction passée, qui reste, il faut le dire, somme toute banale, le toujours aussi fringuant Rob rentre donc - enfin - dans le vif du sujet et nous parle de ce qui nous intéresse et que nous connaissons finalement le moins, à savoir les Zergs.

Les Zergs ou plutôt la nuée Zergs est peut-être la race qui aura connue le plus de changements. Évidemment tout ce qui suit doit être pris avec des pincettes car ça reste très incertain, la version présenté n'étant même pas au stade de bêta.

Commençons par le Creep et les Overlords ! Quel rapport me direz vous ? Et bien, c'est simple, les Overlords peuvent désormais générer du Creep de la façon suivante : je prend mon Overlord, je me balade sur la carte, je clique et une gerbe incessante violette jaillie hors de ses entrailles et infeste une belle petite zone sous sa position. Rob Pardo nous fait une petit démonstration avec 5-6 Overlords qui infestent facilement et assez rapidement tout l'écran.
Alors, évidemment les fans de Starcraft voient déjà le potentiel d'une telle unité, sans même connaitre ses autres caractéristiques, qui semble très puissante. En effet, ce Creep permet la construction de bâtiments, mais aussi et surtout d'un passage de transport de masse. Rob nous montre ici un nouvel exemple où les Overlords se pointent au milieu d'un camp ennemi (on peut toujours rêver faire la même chose en partie, mais pourquoi pas), font jaillir leur gerbe et instantanément, par une nouvelle action, font apparaitre des vers de Nydus, par lesquels surgissent une nuée Zergs en plein milieu de cette base Protoss, dévastant à peu près tout en un clin d'œil. On peut aussi imaginer deux zones de déchargement nous permettant de choisir, de quel vers de Nydus nous ferons sortir notre armée. L'adversaire voyant alors les vers dois choisir de se battre contre l'une ou l'autre de ces sorties de tunnel. Les vers sont, en effet, comme les canaux de Nydus à la différence qu'ils sont mobiles et comportent une population maximum, ce qui ici nous permet de choisir le vers de sortie. Bref, on imagine bien les possibilités qu'offrent un tel déploiement et un déplacement de masse aussi rapide. L'accent a donc été mis sur la mobilité accrue des Zergs. Mais toute cette débauche de mobilité a un prix, et il faudra avoir son petit pactole de minerais pour pouvoir s'en donner à coeur joie, comme vu sur la demo.

Starcraft 2

Mais parlons un peu de notre défense, et oui en tant que Zerg il faut aussi défendre de temps en temps, et cette défense connait désormais quelques améliorations. En effet, les défenses Zergs sont maintenant totalement mobiles. Vous pouvez les planter sur votre Creep et ensuite les dé-raciner (ça en a vraiment l'allure !) et les re-planter plus loin. Petite modification également, les défenses se font directement, plus besoin de passer par la colonie de Creep pour ensuite en faire une défense.

La défense traitée, et force est de constater que ce n'est pas le point fort des Zergs (on s'en doutait), nous voilà affublé d'une nouvelle unité, la Reine. Alors les parfaits fans de Starcraft que vous êtes, à n'en pas douter, vont crier au plagiat, à l'usurpatrice, la Reine était déjà présente dans le 1, etc., etc. Et bien sachez que de reine elle n'en a que le nom, elle n'a plus rien à voir avec l'ancienne inutile et très peu utilisée. Dorénavant, c'est une unité qui apporte un réel support lors des combats. Tout d'abord, comme le vaisseau mère Protoss on ne peut en créer qu'une à la fois. Ensuite, cette unité terrestre se voit soudain dotée de pouvoirs absolument bluffants (une fois quelques améliorations acquises), tel que le pouvoir de se téléporter, ou encore de soigner les bâtiments, et encore mieux, de permettre aux bâtiments d'attaquer ! Si si d'attaquer ! La zone du pouvoir n'est certe pas énorme, mais cela permet de contrer quelques petits rushs bien placés et gênants.

Starcraft 2

De peur que les Zergs aient l'air blafards, ils ont été gratifiés de deux autres unités. Ainsi, le Corrupteur est une unité aérienne qui se déplace avec ses tentacules dans un mouvement presque reptilien pour détruire vos unités aérienne ou, encore mieux, les convertir en unités alliées que l'ennemi devra à son tour détruire. L'autre nouvelle unité, mais que nous avons déjà pu observer sur plusieurs cinématiques, est le Chancre. Ce Zergling reconvertie en bouboule verte paye de sa vie les dégats infligés aux ennemis. En effet, une fois convertis, les Chancres se déplacent à la vitesse de l'éclair pour se faire exploser sur les unités ennemies. Toute fois, ils possèdent une vie très limitée et l'on se retrouve très vite à tous les perdre si l'unité visée est trop puissante. Mais le chancre n'a pas dit son dernier mot, et possède la capacité de s'enterrer pour, au passage d'unités ennemies, sortir et exploser, un peu à l'image des mines des vautours dans Starcraft premier du nom.

Starcraft 2  Starcraft 2  Starcraft 2

Rob Pardo laisse désormais les Zergs à notre appréciation personnel, lors de séance de jeu, et nous parle un peu des Protoss. Les Protoss possèdent maintenant un nombre plus important d'armes "psychiques", leur permettant de créer des champs de force par exemple. Ces champs de force sont un peu comme des murs que l'on peut poser en plein milieu d'un champ de bataille permettant de canaliser les forces ennemies dans un petit couloir.

Quand au vaisseau mère, il se voit gratifier d'un téléporteur d'unités, et perd sa possibilité de "trou noir", pouvoir jugé trop puissant, ce que l'on avait pu constater via les vidéos.

Et c'est déjà fini pour ce petit point sur les Protoss et nous enchainons tout de suite sur les Terran. Rob nous précise que pour ces derniers, le mot d'ordre était : "Guns, guns and guns !". Alors attendez-vous à une myriade de flingues, et autres canons parce que ça va tirer sec dans les chaumières.

Abordons sans plus attendre la première unité dévoilée, à savoir le Chacal. En remplacement du Vautour (on reste toujours dans la faune), les Terrans se voient dotés d'une unités de même type qui a troqué son lance grenade pour un lance flammes surpuissant qui dévaste les Zerglings avec une facilité déconcertante. De plus cette unité est très mobile, bref un excellent remplaçant du Vautour, qui il faut le dire, faisait un peu grise mine (c'est le cas de le dire lol).

Rob nous a parlé un peu du "Thor", cette unité mi-machine mi-humanoïde (se tenant sur des pieds, etc.), en indiquant que le design de cette unité leur plaisait énormément, mais force est d'avouer qu'ils ne savent pas du tout comment la positionner dans l'arbre des unités Terran. Plutôt anti-aérienne, ou contre les bâtiments ? Difficile de la placer vu le panel, déjà très complet, des unités Terran. Rajoutons toute fois que le Thor a la possibilité de se reconstruire sur le champ de bataille s'il est détruit (moyennent un coût monstrueux et à condition qu'on ne lui retire pas le peu de vie qu'il lui reste).

Pour finir, Rob Pardo revient sur un aspect plus général et nous assure qu'ils se sont concentrés sur la création d'unités simples, car à l'instar de warcraft 3, la priorité est mise sur la macro gestion. Toute fois, des unités plus sophistiquées, comme le vaisseau mère ou la reine, interviennent plus tard dans la partie (sachant qu'en 15 minutes vous êtes tier3).

Rajoutons que même le design du jeu n'est pas fixé pour toutes les unités encore, comme par exemple pour le refuge des mercenaires.

Starcraft 2

Parlons un peu de la campagne. Elle se ferait via une "Starmap" où l'on choisirait les missions que l'on veut faire. Évidemment, on se demande comment ils maintiendrons la trame de l'histoire ? Tout simplement en préservant un début et une fin fixe, et en permettant, entre ces deux points, de choisir les quêtes (principales ou secondaires) que l'on souhaite entreprendre. Personnellement, je pense qu'il faut s'attendre à une Starmap par race. Là encore, tout reste hypothétique, mais c'est ce vers quoi se dirigent les développeurs.

Un petit mot sur battle.net, fort de leur expérience sur Warcraft 3 ils ont pour objectif de créer LA plateforme multijoueurs la plus performante, ergonomique et ludique qu'on ai jamais vu sur un jeu de stratégie. Et pour ça, on peut leur faire confiance.


Pour clore la synthèse de cette conférence je dirai un dernier mot sur ce qui vous intéresse tous je pense, la date de sortie du jeu. Il a été dit que seulement 1/3 du scénario a été décidé et comme vous avez pu le constater, des unités ne sont toujours pas fixées. J'ai par la même occasion eu une petite discussion avec Rob Pardo qui m'a dit qu'il ne faut pas espérer de bêta avant 4-6 mois. Sachant qu'une période de bêta-test dure traditionnellement entre 2 et 4 mois, nous voilà devant une attente d'encore près d'un an.

Deuxième partie:

Mon avis, mes impressions, ...

Starcraft 2

Voilà j'ai désormais à mon actif une bonne dizaine de parties sur la version présentée au WWI Blizzard 2008 (qui je le rappelle, n'était pas encore une version bêta). Cela s'observe en passant un écran de chargement non fini, et en jouant quelques parties contre une IA d'une intelligence toute relative. Cependant, une fois la partie lancée en réseau local, c'est un jeu abouti que l'on a entre les mains, du moins tout laisse à le croire.

La première chose qui me met une claque, c'est la fluidité. Les unités répondent bien, un pathfinding sans faille (à mon échelle, en effet nous étions limité à 20 minutes de jeu consécutives, après quoi nous devions repasser en file d'attente). Bref, les sensations sont à 1000% au rendez-vous, je voudrais sortir de la convention et acheter le jeu tout de suite pour y jouer tellement il a l'air abouti à ce niveau.

Parlons un peu plus de l'in-game justement, j'ai annoncé assez insidieusement que Starcraft2 est un re-make. C'est vrai en partie, et je m'explique. Le début d'une partie est calqué sur Starcraft premier du nom (à la différence que nous commençons avec 5 peons). En quelques mots, je récolte du minerai, je fais mon baraquement, je scout l'ennemi, je sors de l'unité de base, je fais ma deuxième base le plus tôt possible, je reste menaçant tout en perdant un minimum d'unités, je continue à faire mon économie, puis j'attaque en masse des bases ennemies assez rapidement. Je suis là dans les 10 premières minutes de jeu qui sont déjà extrêmement intenses ! Notons que les Hydralisk et les Dragons sont passés tier2 et ont été remplacés par des unités plus faibles tier1 et qui n'ont par trop d'utilité dans un premier temps si l'on veut contenir des attaques rapides de zerglings ou de marines. Les Terrans, quand à eux, ont le Maraudeur à la place du lance-flamme, une unité qui a la possibilité de ralentir les ennemis avec ses tirs (on peut donc en faire en début de partie mais en nombre très limité).

Si on ajoute à cela que la majorité des parties se jouent en 10 minutes (et oui !) on ne voit pas souvent les nouvelles unités. Mais une partie serrée voit forcément la partie durer et c'est là qu'intervient une débauche de compétences, de jouabilité, complètement différentes, bref un pur plaisir.

On se retrouve donc avec un jeu qui a ses 10 premières minutes très classiques mais sensiblement plus rapide que Starcraft 1, pour ensuite entrer dans le nouveau jeu à proprement parlé, et là on oublie le re-make, et on entre dans le monde de Starcraft 2.
Difficile de se lasser de ces petites unités qui se téléportent, sautent, franchissent, volent, convertissent, surprennent,... J'en perd mon latin !

Difficile de passer à la trappe les "planques" présentent sur la map, ces zones fermées assez réduites où l'on peut cacher les unités. Délimitées par de l'herbe haute, de la fumée épaisse ou quoi que ce soit d'autre, si l'on passe à côté sans faire passer une unité de l'autre côté de l'herbe on ne voit pas ce qui s'y cache mais les unités dans la zone ne voient pas dehors non plus... mais avec un peu d'ingéniosité on peut se trouver en position de surnombre inattendue. Ou encore ces tours Xelnaga qui, lorsque qu'on y laisse une unité, se déploient et nous permettent de voir une partie de la carte (un peu moins d'un écran mais ne permettent pas de voir les unités invisibles). Cependant, ces tours, contrairement aux "planques" ne se trouvent que sur certaines cartes.

Pour conclure, je dirai que nous avons là un jeu qui est à la fois une suite de part son univers, un "re-make" et je met bien ça entre guillemets, car les inconditionnels du premier prendront beaucoup de plaisir à retrouver leur marque au début de la partie et auront encore plus de plaisir à découvrir les nouvelles unités qui avec une classe jamais vu dans un jeu vidéo viendront leur procurer de nouvelles sensations et un large panel de stratégies.

C'était l'avis d'un fan sceptique à la vue des premières vidéos, conquis après 15 minutes de jeu et qui a la sensation d'être une fourmi sur une terrain de football tant ce jeu est immense. Et je finirai par ce petit mot que j'ai arraché à Rob Pardo pour la communauté francophone de Starcraft 2 : FOR THE HOOOOOOORDE !!!!!!!!!!!

Starcraft 2

Retour à l'accueil
Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales