Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Warhammer 40.000: Dawn of War II

Par Soji - Edition du : Tuesday 27 January 2009 - Créé le : Monday 26 January 2009

Warhammer 40.000: Dawn of War II (DOW II)

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Préambule.

Tout d'abord je tiens à signaler que je suis  totalement étranger à DOW, ceci dis je suis un amateur de jeux de stratégies, et c'est donc pourquoi je me permet de vous faire un article sur DOW II.

Je suis un joueur de Age of Empire à la base, fan de Starcraft et de sa campagne, ayant joué à Starcraft 2 à la WWI 2008 de Paris, et créateur d'un clan semi-professionnel d'Age of Empires 3. Je pense que ces précisions pourrons donner une idée aux gens quand à mes penchants, j'ai essayé d'être objectif, mais ce n'est pas tourjours facile.

I. Première approche.

Le choix du héros se fais avant la partie.

Le point négatif

Et tout de suite un point négatif selon moi, le windows live. C'est assez laborieux de créer un compte car ça nous fait un joli retour sous windows qui on le sait s'accompagne souvent avec un plantage du jeu. Toutefois, une fois ce petit désagrément passé, on se retrouve sur la plateforme multi à proprement parlé. Ce qui frappe tout d'abord c'est la simplicité, on se trouve très vite et surtout intuitivement à la recherche d'une partie. Pour le reste comme les statistiques, le dialogue entre amis et autres fonctionnalités qu'on attendrait d'une plateforme online se fait un peu plus difficilement par l'utilisation du windows live. Alors je pense que tout ça est une question d'habitude, mais comparé à battle.net (la référence du genre) ça ne semble pas à la hauteur.

II. Ma première partie.

Soyons franc en tant que total novice je n'y ai pas compris grand chose. On comprend vite le but de la partie en duel. Occupation des points clés de la partie pour les ressources. On comprend aussi assez vite que c'est un combat de « map control ». Il y a les points de réquisition et les points d'énergie, ainsi que les tours que vous voyez ici, qui vous permettent de faire décroitre les points de l'adversaire (Quand l'adversaire arrive à 0, vous gagnez la partie).

Vous pouvez aussi voir que l'on peu customiser le héros. On déverrouille les différents upgrade au fil des passages de niveau du QG.

Finalement vous gagnez la partie (ou la perdez) et arrivez dans l'écran de stats si dessous. Attention, vous n'avez que 50 secondes pour regarder les stats avant que la partie de « revanche » ne se lance.

II. Le gameplay.

Ça peu paraitre paradoxal mais je parle du gameplay après avoir parlé de ma première partie. Mais c'est logique puisque je ne connaissais pas du tout le concept du jeu. Je vais donc vous décrire le gameplay en quelques points :

• Oubliez la notion d'unités, ici c'est la notion de groupe qui prime ! L'unité ne vaut rien ou presque au sein du groupe, vous ne pourrez de toute manière pas la micro gérer puisque vous ne pouvez que vous occuper du groupe tout entier.
• Chaque groupes a des améliorations lui permettant de devenir plus fort, avec par exemple, un leader qui va conférer des bonus primordiaux (le héros en a plus que les autres).

• Le renforcement, est sans doute le point le plus important du jeu. En effet lorsque l'un de vos groupes se trouve amputé de membres vous pouvez le faire retourner au QG et racheter des unités pour le compléter.  C'est très économique si l'on ne veux pas racheter un groupe tout entier car ça coûte une fortune.
• Le retour d'urgence !! C'est un bouton que vous activez lorsque vos unités sont mal au point pour qu'elles prennent leurs jambes à leur cou et rentre vite fais au QG. C'est vraiment OP (over powered, sur puissant) selon moi, étant donné que si vous voulez micro gérer cela à la main votre unités se trouve ralenti par les coups, et là comme par magie elle court comme au premier jour !

• Les pouvoirs globaux de la race, il vous faut combattre pour amasser de cette ressource.

• Les points de contrôle, c'est tout l'intérêt du jeu!

III. Conclusion.

Grâce à ce système de points, on arrive à ce que les parties ne soient pas interminables ce qui est très appréciable. Les maps de la bêta sont vraiment les mêmes, du coup on a plus l'impression d'avoir un skin différent qu'autre chose. Maintenant c'est peut-être juste un problème de la bêta.

J'ai aussi eu un bug de souris pendant le jeu, elle était bloquée au centre de l'écran, là encore c'est à mon avis un défaut de jeunesse, rien de bien méchant. Sinon et là je vais être méchant pour les fans de DOW peut-être, mais ce jeu ne nécessite peu ou pas de « skill », une fois la barrière de la découverte passé, on n'a plus de très grande possibilité de progression, le jeu ne demande ni de micro, ni de macro gestion. En effet les boutons comme le replis, ou encore le fait que l'on ne gère que des groupes, ou encore que les unités sont lié automatiquement à une touche facilite grandement le jeu. La seule difficulté (et encore elle est minime) est de gérer les pouvoirs des groupes, mais là encore on est loin de la micro requise par un Warcraft 3 par exemple. Un jeu somme toute facile donc.

Un autre gros point noir selon moi, est l'inertie que connaisse les unités. On a parfois vraiment la sensation de ne pas les contrôler tant la commande qu'on leur demande semble fastidieuse. Les unités manquent de vitesse, ça pétille pas suffisamment à mes yeux, les cliques frénétiques sont vraiment à prohiber, et les batailles sont pour le moins contemplatives (pouvoirs mise à part). Il faut juste savoir fuir quand il faut, et avoir les bonnes unités au bon moment.

Ayant joué à Starcraft 2 et étant un peu le seul vrai autre RTS à sortir cette année, la comparaison DOW II / Starcraft 2 est inévitable !
Je vais trancher tout ça très vite. Ces deux jeux n'ont rien à voir. DOW II est un jeu que beaucoup apprécierons mais ce n'est pas un RTS dans le sens « pure » du terme. Aucune économie, micro gestion des unités impossible, macro gestion minimale, bâtiments inexistants, bref... ça en fais un jeu qui a ses atouts mais qui est à l'opposé de ce qu'on attend de Starcraft 2. Donc non DOW II n'est pas un concurrent, ça serait comme de dire que counter-strike est un concurrent à Starcraft 2.

On pourrais croire que je déteste le jeu, mais je suis tout de même plutôt agréablement surpris, l'univers est vraiment intéressant. Et dans son genre c'est vraiment un bon jeu, mais ce n'est pas un RTS pour moi.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales