Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Interview exclusive d'Alexis Le Dressay sur Wargame European Escalation

Wargame European Escalation


Bonjour. Avant de commencer pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Bonjour, je suis Alexis Le Dressay, directeur créatif d'Eugen.

Dans Wargame European Escalation (WEE) le joueur pourra jouer d’une part  l'OTAN (composé des USA, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et de la France), d’autre part, si vous défendez le drapeau rouge au marteau et à la faucille, la Russie, la Pologne, l'Ukraine et la République Tchèque.
Pourriez-vous préciser si chacune de ces nations seront jouables (si oui, quelles sont les forces et faiblesses de chacune) ou si il faut prendre parti pour un camp dans le quel choisir ses unités?

"WARGAME est basé sur le principe uchronique d’un affrontement conventionnel entre Est et Ouest entre 1975 & 1985.
Partant de ce postulat, le joueur devra à chaque début de partie choisir son camp entre OTAN ou Pacte de Varsovie, ce qui lui donnera accès à toutes les unités des pays membres de cette alliance pour se constituer son groupe de combat. Libre à lui ensuite de composer un groupe d’une unique nationalité, comme un escadron aéromobile de la 101st Air Assault (avec des UH-60 Blackhawk, OH-58 Kiowa, riflemen héliportés,…), ou multinational. Il peut ainsi mettre sur pied s’il le souhaite une brigade franco-allemande composée de Flakpanzer Gepard & Panzergrenadieren de la Bundeswehr en Marder 1A4, que soutiennent les chars légers français AMX-10 RC et l’infanterie antichar équipée de MILAN.
A l'inverse, il pourra sur une autre partie choisir de défendre le Pacte de Varsovie contre une offensive éclair de l'OTAN, en alignant par exemple de redoutables unités d’appui tchécoslovaques, comme l'artillerie automotrice Dana, soutenant un corps blindé T-64B des Gardes soviétiques et des Schützen est-allemands ...
Avec l'expérience, les joueurs découvriront les avantages et inconvénients de chaque unité, découlant souvent des doctrines de son pays d'origine : chars lourds mais lents pour les Britanniques, rapides mais fragiles pour les Français, unités chères et précises pour les Tchécoslovaques, etc.
Mais au final le joueur devra toujours composer ses forces sous une bannière commune : OTAN ou Pacte ! "
Enfin je précise qu’en multi les joueurs seront tout à fait libre de créer des affrontements OTAN vs OTAN ou Pacte vs Pacte !


On parle beaucoup de WEE comme d’un R.U.S.E. 2 alors que les mécanismes de jeu ne semblent pas du tout les mêmes.
Quelles sont pour vous les 3 différences fondamentales entre ces 2 titres ?

WEE est un pur wargame avec toute la richesse de ce type de jeu. Toutes les unités sont modélisées dans le jeu avec l'ensemble des paramètres réalistes. Par exemple les blindages localisés, la précision des armes et des optiques pour ne citer que ceux là. La gestion du moral des unités, l'utilisation des couverts et des positions défensives. Le joueur doit gérer les unités, les armes, les munitions. On n'est plus dans une logique de STR. On est beaucoup plus proche du jeu d'échec dans l'esprit. Que les joueurs se rassurent, nous avons énormément travaillé sur l'accessibilité et j'avoue être assez fier de la facilité avec laquelle le jeu se manipule.

D'un point de vue multijoueur, on reste dans l'esprit de RUSE. C'est à dire jouer à savoir où est le joueur et ce qu'il fait. Mais d'une tout autre manière!
En effet les joueurs jouent les parties avec un trousseau d'unités qu'ils ont composé eux-mêmes. C'est comme s'ils construisaient eux-mêmes leur armée. De plus, chaque joueur dispose d'un nombre de points de renfort pour choisir les unités à l'intérieur de leur trousseau. A partir de là, le but est de savoir, d'anticiper et de réagir à la tactique de l'autre. Le renseignement devient vital !

Wargame European Escalation

Lors d'une partie entre joueurs ou contre l’ordinateur, quelles seront les conditions de victoires ?

Actuellement elles sont au point. Mais on réfléchit à d'autres possibilités qui pourront être décidées par les joueurs en début de partie.

En début de partie le joueur aura à choisir ces unités avec un quota de points à ne pas dépenser.
Pourriez-vous nous expliquer la procédure de sélection de ces unités ?

Comme je le disais plus haut, les joueurs choisissent leur camp: OTAN ou Pacte de Varsovie. A partir de là, ils vont composer leur trousseau, ce qu'on appelle généralement le « deck ». Mais j'ai francisé l'affaire ;)
Évidemment, un bon joueur équilibre son trousseau et ne va pas choisir d'y placer uniquement les unités les plus chères.

Durant la partie comment gagner des points de commandement pour avoir des renforts ?

Les cartes sont divisées en zone (un peu à la manière des secteurs de bluff de RUSE). Ces zones peuvent donner à celui qui les contrôle soit des points de commandement ou/et des axes de renfort ou rien du tout !
Grâce aux points de commandement, le joueur peut dépenser à nouveau pour obtenir de nouvelles unités. Mais pour que ces dernières arrivent sur le terrain, il faut un axe de renfort.
Le contrôle d'une zone est facile à faire mais c'est risqué. Car il faut que le joueur amène dans la zone un véhicule de commandement – c'est une unité particulièrement chère et faible au combat. L'adversaire en face a connaissance de toutes les zones capturées par l'ennemi. Il ne lui reste plus alors qu'à débusquer le véhicule de commandement !

Wargame European Escalation


En fonction des conditions météo et du terrain, les unités n'auront pas la même précision de tir et un indicateur de pourcentage de chance de toucher sera affiché.
Quelle sera la forme de cet affichage et quelles seront les statistiques affichées?

Ce n'est pas tout à fait ça... La météo n'a pas d'influence sur la précision des armes. Elle influe en revanche sur la visibilité. C'est à dire qu'il devient plus difficile de repérer les unités ennemies lorsqu'il fait mauvais. Attention toutefois les unités disposant d'optiques de dernière génération et les unités entrainées à la reconnaissance ne subissent quasiment pas les effets météo !

Vous avez dit dans une précédente interview à propos de l'EugenNet, que le but était: « de fournir aux joueurs un environnement de jeu adapté aux jeux de stratégie ».
Est-ce-une volonté de vous implanter durablement dans le petit monde du RTS / Wargame ?

Absolument, Eugen est un studio dédié uniquement aux jeux de stratégie. Depuis 10 ans que nous existons nous avons créé exclusivement des jeux de stratégie.
Quels sont vos objectifs?
Nous recherchons avant tout à améliorer la qualité de nos jeux pour proposer des expériences ludiques les plus abouties possible. De l’autre côté nous sommes des passionnés de stratégie et les jeux que nous choisissons de faire correspondent à nos envies. Par exemple, nous étions de grands fans de jeux comme Close Combat, Steel Panther et Wargame: European Escalation en est quelque part issu.

Wargame European Escalation


Comment fonctionnera le ladder (les parties classées) ?

Avec un système ELO couplé à un système de ligue.

Y aura-t-il un module permettant de créer directement sur l'EugenNet des tournois ?

Absolument.

Et qu'en est-il du côté social gaming ?

C’est quelque chose de très important et nous y consacrons la majeure partie de nos efforts. WEE comprendra un système d’amis, de gestion d’équipe (en parties classées comme en partie non classées). Par ailleurs, les joueurs doivent débloquer toutes les unités du jeu pour les utiliser dans le trousseau. Tout cela a comme objectif de permettre aux joueurs de se retrouver plus régulièrement en ligne.

Pour l'instant vous avez annoncé qu'il y aurait la possibilité d'avoir des observateurs dans une partie, mais rien n'a encore était dit sur les options de réglages disponibles dans une partie personnalisée.
Y aura-t-il d'autres modes multijoueurs que le deathmatch? Si oui lesquels? Y aura-t-il une limite de temps comme dans RUSE?

La limite de temps est une option de jeu comme les autres. Nous pensons la garder. D’autres options vont apparaitre. Je n’ai pas la liste définitive encore.

Wargame European Escalation


La vitesse de jeux pourra-t-elle être modifiée (sur R.U.S.E une fois que le jeu est bien maitrisé une vitesse de jeu plus rapide aurait été souhaitable) ?

C’est clairement une des options de jeu sur laquelle nous réfléchissons en ce moment.

Quelle sera la limite de joueurs plus observateurs dans une partie ?

Nous pensons à 10 et peut être que nous pouvons augmenter ce nombre !

Le modding et le mapping sera possible.
Pourriez-vous nous en dire plus sur l’éditeur de map et de modding pour WEE ?

L’éditeur ne pourra pas être livré au moment de la sortie du jeu. Nous sommes actuellement en train de mettre en place des outils simples à utiliser. Les joueurs créeront sans doute les cartes sur n’importe quel logiciel de CAO. Il leur faudra créer une map d’élévation et le tout sera joué. Notre objectif est d’offrir un environnement créatif puissant à nos joueurs.

Le jeu étant prévu pour le premier trimestre 2012, allez-vous bientôt lancer des sessions de bêta test ?

Absolument ! Nous avons besoin de la communauté pour l’équilibrage des unités et du rythme.

Wargame European Escalation


Merci à vous d'avoir bien voulu répondre à nos questions. Je vous laisse le mot de la fin.

J’espère (et j’en suis sûr) que ceux qui ont aimé RUSE ou Act of War vont kiffer comme des malades sur notre nouvelle création ;)

Nous remercions l'équipe d'Eugen et en particulier Alexis Le Dressay pour cette interview et pour leur futur jeu !

A bientôt.

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales