Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
 
- Le NetMagazine des jeux video de stratégie 

Les jeux de stratégie gratuits

Par PMH - Edition du : Wednesday 28 February 2007 - Créé le : Monday 11 September 2006

De plus en plus de joueurs grincent des dents à la vue du prix des jeux de stratégie récents, surtout lorsque ceux-ci ne font que reprendre des concepts déjà usés jusqu'à la corde. Pourtant, il existe un monde parallèle au nôtre, un monde où les jeux sont gratuits, où la qualité est au rendez-vous et où le gruyère pousse dans les arbres. Quoique rien n'est moins sûr pour le dernier point.

Faites chauffez votre modem et suivez le guide, la visite est gratuite !

Les jeux "libérés"

Le jeux répertoriés dans ce paragraphe sont des jeux qui étaient encore récemment commercialisés mais qui ont été diffusés gratuitement sur la toile pour des raisons publicitaires (promotion d'un second opus ou d'un autre titre du développeur) ou tout simplement pour faire plaisir aux fans. Ce sont en quelque sorte des abandonwares, même si trop récents pour être classés comme tels.

Le site Liberated Games recense de nombreux jeux dont le code source a été diffusé (le jeu reste payant et non disponible sur internet) ou qui ont été offerts en libre téléchargement.

- Ground Control : Commençons cette liste avec un grand classique de la stratégie temps réel. Est-il encore besoin de présenter Ground Control, le jeu du studio suédois Massive Entertainment ? Allons-y gaiement !
Deux factions sont disponibles : la Crayven Corporation, une puissance économique et militaire colossale, et l'Ordre de la Nouvelle Aube, une secte religieuse tyrannique. La découverte d'une planète regorgeant de ressources va amener ces deux factions à se lancer dans une guerre sans merci.

Sans révolutionner le genre, Ground Control apporte quelques éléments sympathiques. Par exemple, vous bénéficiez d'unités choisies avant de partir en mission et pendant celle-ci, vous pourrez les faire intervenir sur le champ de bataille quand vous le souhaitez. Le réalisme est aussi de mise avec une gestion du relief (les unités en hauteur sont plus fortes), de l'environnement (possibilité de se cacher) et du tir ami (vos tirs peuvent blesser vos propres unités).

Le mode solo propose deux campagnes.

Le jeu est téléchargeable uniquement sur FilePlanet. Il vous faudra donc un compte (gratuit) pour récupérer Ground Control et pour générer votre clé CD.

Ground Control



- I of the Enemy : Ril’Cerat : Amateurs de Starcraft, ce jeu est fait pour vous ! La seule vue des captures d'écran de ce jeu du studio indépendant Enemy Technology rappellera sûrement à certains d'entre vous quelques bons vieux souvenirs du titre de Blizzard. Même genre d'univers futuriste, même graphismes 2D colorés, I of the Enemy : Ril'Cerat réussit quand même à se démarquer de son cultissime collègue grâce à quelques éléments du gameplay.
La création des unités et la gestion des renforts sont par exemple assez originales. Il faudra aussi compter sur l'expérience des unités, qui pourront monter en grade (parmi quatre disponibles) et, dans la campagne, être conservées d'une mission à une autre.

Il est cependant à noter que Ril'Cerat est un stand alone qui sert de prélude à I of the Enemy, qui lui est payant.

- La série des MechCommander : MechCommander et MechCommander 2 sont des jeux de stratégie basés sur l'univers BattleTech, qui a aussi enfanté les jeux d'action Mech Warrior. On se retrouve donc plongé dans un univers futuriste (31ème siècle quand même) où les hommes se battent à l'aide de robots dévastateurs.
Le jeu consiste en une suite de missions diverses et variées où vous devez diriger votre escouade de Mech Warriors (en nombre limité) pour remplir des objectifs bien définis. C'est donc une série mettant principalement en avant l'aspect tactique, notamment le deuxième opus. Entre chaque mission, vous pouvez customiser vos robots pour les rendre plus puissants, ou leur assigner un autre pilote, ces derniers gagnant aussi de l'expérience.

Le site de téléchargement propose MechCommander, MechCommander 2 ainsi que MechCommander Gold, une extension du premier jeu ajoutant des robots, de nouvelles pièces pour la customisation, un éditeur de cartes ainsi qu'une campagne solo supplémentaire.

 I of the Enemy : Ril'Cerat

MechCommander 2


- Savage : The Battle for Newerth : Savage est un jeu multijoueur mélangeant STR et FPS sorti en 2003. Dans un futur assez peu réjouissant, les humains ont connu une régression technologique importante à cause de laquelle ils se battent aussi bien avec des arbalètes qu’avec des armes à feux, face à des humanoïdes poilus qui aimeraient bien les éradiquer.
On pourrait croire à un bête face à face en ligne entre deux équipes, à ceci près qu'un ou deux des membres de chaque équipe revêt la casquette de commandant et se retrouve dans un véritable petit jeu de stratégie temps réel, où il doit gérer des ouvriers à qui il fera construire des bâtiments dans lesquels il recherchera des améliorations. Dans un même temps, il orientera les autres joueurs dans leur combat, leur indiquant le chemin à suivre, l’endroit à prendre d’assaut, la tactique à adopter, en bref il incarnera le parfait petit général (enfin, si le joueur est bon). 
Les autres joueurs évolueront à travers le jeu comme dans n’importe quel autre jeu de tir ou d'action, sachant qu'il existe une vue à la troisième personne. Avec seulement un choix de classe et d’équipement, cet aspect reste assez basique.

Certes, Savage n’a ni la complexité d’un véritable jeu de stratégie en temps réel ou la nervosité et la puissance d’un Unreal Tournament, certes sa réalisation n’est pas des meilleures, mais c’est sans doute l’un des rares jeux qui s’en sort de manière honorable face à un tel challenge. C'est aussi un jeu qui fait appel à un esprit d'équipe plus poussé qu'à l'habitude.

- S.W.I.N.E. : Quand je vais à la ferme, je vois un lapin. Quand je vais à la ferme, je vois un cochon. Quand je vais à la ferme, je vois un tank. Un tank ? Eh oui, pour Stormregion, lapins et cochons ne font pas bon ménage, allez savoir pourquoi...
Vous l'aurez compris, S.W.I.N.E. est un STR loufoque qui oppose l'armée porcine aux vaillants lapins. Il faut avouer que l'humour n'est pas ce qu'il y a de plus fréquent dans le domaine et qu'il donne ici une petite touche d'originalité au jeu, à condition d'être sensible à son degré assez élevé. Si le STR de Stormregion, sorti en 2001, se conforme aux grandes règles du genre, il y apporte quelques idées nouvelles comme l'utilisation de crédits pour acheter directement des unités ou des actions spéciales (un bombardement par exemple).

La version française est disponible.

Savage : The Battle for Newerth

S.W.I.N.E.

Les abandonwares

Les abandonwares sont ces jeux si anciens qu'ils ne sont plus en vente depuis de longues années et qui sont largement dépassés techniquement. Attention néanmoins, si certains éditeurs ont permis la diffusion gratuite de leurs jeux, d'autres ne font que tolerer cette pratique qui fait fi des copyrights. En effet ces antiquités n'étant plus commercialisées, ils ne peuvent donc plus rapporter d'argent aux éditeurs. Mais certaines maisons d'édition comme LucasArts ont déjà demandé le retrait immédiat de leurs jeux (d'aventure principalement).
Certains jeux cités en dessous peuvent donc très bien faire l'objet d'une plainte et être retirés de la toile.

A noter aussi qu'il est possibie d'avoir besoin d'un émulateur d'anciens systèmes d'exploitation, comme Dos-Box, pour faire tourner certains abandonwares.

Nous nous contenterons de lister ici les abandonwares qui ont influencé les jeux de stratégie actuels. Vous pourrez trouver une liste plus conséquente sur le site spécialisé Lost Treasure France.

Enfin, un petit avertissement : ne vous attendez pas à des trésors d'ergonomie et de gameplay. Beaucoup de ces jeux ont mal vieillis, mais il est toujours intéressant de poser un oeil curieux sur ces belles antiquités.

- Caesar : Sierra l'ayant diffusé gratuitement via son FTP à l'annonce de Caesar IV, Caesar premier du nom est officiellement un abandonware. Tout le monde connait le but du jeu : faire prospérer et défendre une ville romaine dont vous avez vous-même posé les bases. Bâtiments économiques, casernes, hopitaux, conseillers, statistiques, tout y est !

Pour ceux qui ne se font décidément pas à ces vieilleries, sachez que les autres jeux d'Impressions Games (Caesar III, Pharon et Cléopâtre, Zeus et Poséidon, Empeureur) sont disponibles dans le commerce pour 10€. 

- Civilization : Le jeu de Sid Meier a lancé la série de jeu de stratégie en tour par tour la plus célèbre. Le principe est pourtant simple : développer sa civlisation de la préhistoire jusqu'au futur. Mais il est tellement addictif !



Caesar

Civilization

 
- Dune 2 : Comment pouvais-je parler d'abandonware sans citer le père fondateur du STR ? Le jeu de Westwood, sorti en 1992 et basé sur l'univers créé par Frank Herbert, a en effet poser les bases d'un des genres vidéoludiques les plus joués.
Mais c'est peut-être bien là le problème : le gameplay est encore hésitant et l'ergonomie est un mot inconnu dans les sables d'Arrakis. Seuls les plus motivés ou les plus nostalgiques arriveront à découvrir le jeu en profondeur.

- Simcity : Ce citybuilder est encore plus ancien que son collègue romain, puisqiue SimCity est sorti en 1989 (contre 1993 pour Caesar). Vous êtes cette fois-ci à la place d'un maire et vous devez rendre heureux les habitants de votre ville, les Sims, en leur offrant tous les servives dont ils ont besoin : électricité, routes, hôpitaux, écoles,...


Dune 2

SimCity


- The Settlers : Voici un jeu de gestion bien atypique qui a su séduire rapidement les foules. Vous dirigez des colons, ou pluôt une colonie que vous devez agrandir et faire prospérer. Pour cela, il vous faut construire des bâtiments économiques de toutes sortes et des casernes militaires. Mais attention, la disposition des ces bâtiments est primordiale ! Tout d'abord, vous ne pouvez pas construire un édifice n'importe où, surtout ceux de grande taille, mais surtout vous devez les relier à votre quartier général de façon optimale, en plaçant des points de dépôts (drapeaux, entrepôts,...) au bon endroit et en traçant les routes les plus courtes.

A noter qu'à l'occasion des dix ans de The Settlers II (sorti en 1996), un remake 3D de l'opus considéré comme le meilleur de la série est sorti sous le nom de The Settlers II : 10th Anniversary.

- Warcraft : Premier jeu de stratégie de Blizzard Entertainment (après cinq jeux d'action), et déjà une réussite : autant dire que le studio était voué à un bel avenir dans ce domaine !
Rare jeu de stratégie fantasy de l'époque, entouré d'une foultitude de titres historiques, Warcraft a néanmoins réussi à se démarquer très vite, même si c'est le second opus qui a véritablement ouvert la série au grand public.


The Settlers II

Warcraft : Orcs and Humans

Les freewares

Bien loin des jeux du marché actuel, les jeux libres sont en pleine expansion et la communauté qu'ils fédèrent est toujours grandissante. Tantôt des reprises gratuites de jeux payants, tantôt de vrais projets novateurs, ils ont l'avantage d'être créés par des fans pour des fans, en prêtant une oreille attentive aux réclamations des joueurs. De nombreux jeux libres sont donc en constante amélioration et certains joueurs participent même aux évolutions (traductions, texturing, portages,...).
Le but de ce paragraphe n'est évidemment pas de répertorier tous les jeux de stratégie libres, leur nombre étant assez important, mais de citer certains incontournables ou ceux qui se démarquent par un concept original. Vous pouvez trouver plus de jeux sur le site spécialisé JeuxLibres.net.

- Dark Oberon : On a ici affaire à un jeu au gameplay proche d'un Warcraft II, même si quelques nouveautés intéressantes ont été implémentées. On peut citer en premier lieu les trois aires de jeu : sous-sol, sol et air. Par exemple, les mineurs peuvent se déplacer sous terre et découvrir de nouvelles mines de charbon et les zeppelins, explorer les airs.

Mais l'autre élément qui attire immanquablement l'attention, c'est cette touche graphique unique : les décors, les unités et les bâtiments sont texturés en pâte à modeler. Le résultat est bluffant et donne une 2D mignonne et dans l'esprit du titre de Warcraft II. Ce cachet "Play Doh" a quand même un inconvénient : l'animation des déplacements est assez limitée, voire nulle pour certaines unités (les péons notamment). Par ailleurs, le contenu (unités, bâtiments, cartes,...) est pour le moment très restreint. Mais le tout mérite le coup d'oeil, si ce n'est plus !

Le jeu n'est disponible qu'en anglais mais ne pose aucune difficulté au niveau de la compréhension.

- FreeCiv : Vous êtes un grand fan de la série Civilization, notamment des deux premiers opus, et vous rêvez de conquérir de nouvelles terres ? Tentez l'expérience FreeCiv ! Le principe de ce freeware ne devrait pas vous surprendre, puisqu'il s'agit de faire prospérer votre civilisation en établissant un réseau de villes, en utilisant les ressources de votre environnement ou encore en commerçant avec les nations étrangères.
Cependant, FreeCiv a assez de personnalité et de différences avec Civilization pour ne pas être un simple clone. Outre le grand nombre de nations (une centaine) et de dirigeants (au moins une dizaine par civilisation), l'importance donnée à la recherche ou aux ressources diffère quelque peu et certains paramètres sont plus poussés.
Néanmoins, si les jeux très textuels (réglages des productions, ordres à donner aux unités, diplomatie,...) vous rebutent, il y  a des chances pour que FreeCiv ne soit pas fait pour vous.

Le jeu est disponible en français et jouable aussi bien en solo qu'en multi (LAN et Internet).

Parmi les jeux de Sid Meier, vous avez toujours préféré Alpha Centauri ? Alors FreeCiv Alpha Centauri devrait vous intéresser.

Dark Oberon

FreeCiv


- Glest : Parmi les différents freewares cités, Glest est sûrement un des plus aboutis, même s'il n'est pas des plus originaux. Tout d'abord, le jeu est en 3D et les graphismes sont tout à fait acceptables pour une telle production. En plus de cela, la bande sonore, que ce soit la musique ou les différents bruitages, est très bien réalisée et les menus sont clairs. Il manque juste une interface moins sommaire pour parfaire le tout.
Côté gameplay, on a le droit à un développement de base somme toute ordinaire. Les deux factions, les Magic et les Tech, sont très différentes que ce soit dans leur design ou au niveau des arbres technologiques, qui sont d'ailleurs très travaillés. Alors que les Tech sont plutôt apparentés aux Humains, avec des unités régulières (archers, fantassins), la faction Magic est composée d'invocateurs, de mages, de dragons et de toutes autres sortes de créatures magiques.

En plus du jeu, vous trouverez sur le site officiel des cartes supplémentaires faites par des fans, des traductions (dont la version française), des outils de création (éditeur de map notamment), les arbres technologiques et même Glest Lite, une version flash du jeu.

- Rapid Aerial Deployment : Rapid Aerial Deployment (R.A.D.) est un STR épicé d'une touche de shoot'em up.  Le principe du jeu est assez simple : vous dirigez un avion/robot (comme dans Battletech) et un quartier général. La carte est parsemée d'usines. Vous devez, dans votre QG, construire des troupes pour conquérir les usines afin de construire plus de troupes - plus vite - pour conquérir plus d'usines pour enfin anéantir votre adversaire. Simple n'est-ce pas ? Les unités que vous produisez étant des robots, vous ne devez pas oublier de les munir de programmes adéquats. Chaque programme permet à l'unité construite d'effectuer une action du type "Attaquer", "Conquerir une usine", "Défendre un endroit", etc. Une fois l'unité construite les choses ne sont cependant pas finies : vous devez la deployer. Pour cela, il vous faut voler (en mode avion donc) au dessus du QG pour récupérer l'unité et la déposer là où vous le desirez sur le champ de bataille. Vous remarquez donc que pour construire une unité il faut que votre avion soit au dessus de la base : bref on bouge beaucoup pendant le jeu. Pour corser les choses votre vaisseau a une capacité en carburant limitée... 

R.A.D. est donc un STR à l'action très très soutenue voire même totalement hystérique. Il faut néanmoins quelque temps pour arriver à s'adapter au jeu, non pas que le gameplay soit mauvais mais plutôt parce le temps d'apprentissage pour tout connaitre par coeur pour ne pas faire d'erreurs dans la précipitation est relativement long. Le fait de pouvoir combattre avec son véhicule est un plus sympathique et non négligeable dans le  jeu. Pour resumer, R.A.D.est un très bon jeu qui vous fera passer de bons moments - si vous n'avez pas peur des jeux "nerveux" - seul ou avec des amis. En effet, deux modes multijoueurs sont disponibles : via internet ou en partage de clavier/écran.


Glest

Rapid Aerial Deployment


- Total Annihilation : Spring : Très réputé dans la communauté Total Annihilation, TA : Spring n'est rien d'autre qu'une refonte du titre de Chris Taylor, en caméra libre et avec une 3D retravaillée. Cependant, les principes et le gameplay du jeu original ne sont pas changés. C'est donc surtout une remise au goût du jour pour ceux que les graphismes de 1997 déragent.
Attention toutefois, contrairement à Warzone 2100 dont les droits ont été cédés au public, ce qui a permis le développement du projet Warzone 2100 Resurrection, les copyrights de Total Annihilation sont encore la propriété d'Atari. Il est donc légalement nécessaire de posséder le jeu original pour télécharger TA Spring.

Signalons aussi l'existence du moins connu TA3D.

- The Battle for Wesnoth : Il s'agit là d'une perle du jeu de stratégie en tour par tour case par case, servie par une 2D loin d'être hideuse, avec un côté RPG japonais pas désagréable, et une réalisation soignée (jolis menus, musiques sympathiques, pronfondeur de jeu,...). L'action se déroule dans un monde médiéval fantastique appelé Wesnoth. Vous avez le choix entre sept races différentes, chacune comprenant une dizaine d'unités qu'un héros mènera au combat. Chaque joueur commence dans un château avec son héros. Il doit recruter des unités qui l'aideronnt à capturer des villages qui vous rapporteront de l'argent. Cet argent permettra de construire plus de troupes et donc de capturer plus de villages... Très simple, mais pas si facile.
L'or est donc ce qui vous permettra de recruter et d'entretenir votre armée. La partie commence avec une somme fixe d'or, et un revenu de base de deux pièces d'or. Par la suite, chaque village que vous capturerez vous rapportera une pièce d'or supplémentaire par tour.

Dans The Battle for Wesnoth, six tours correspondent à un jour. Selon le moment de la journée, certaines unités voient leurs caractéristiques diminuer ou augmenter selon leur alignement (loyal, neutre, chaotique). Il s'en suit donc des tactiques tout à fait différentes selon le cycle jour/nuit.

En plus de ces idées sympathiques, The Battle for Wesnoth possède une série de six campagnes solos (en plus d'un didacticiel) et un aspect multijoueur très développé, sans compter le contenu téléchargeable directement via l'interface du jeu et l'éditeur de cartes. A noter que la traduction française est incluse.

A tester de toute urgence, c'est le freeware de la liste le plus complet et le plus facile d'accès.


Total Annihilation : Spring

The Battle for Wesnoth



- Widelands : Widelands est un clone de The Settlers II en bonne et due forme. Que ce soit du côté des graphismes ou de l'interface, il ne se détache que très peu de son grand frère de chez BlueByte. Les amateurs de la série peu intéressés par la refonte 3D payante The Settlers II : The Next Generation seront sûrement ravis de tester ce jeu libre encore en développement.

- Wormux : Comme son nom l'indique, Wormux est un clone libre de la célèbre série Worms à la belle époque de la 2D. Les connaisseurs ne seront pas dépaysés puisqu'on y retrouve les mêmes mécanismes de jeu. Cependant, nos chers vers sont ici remplacés par les mascottes des logiciels libres (renard, pingouin,...). Les armes, lorsqu'elles ne sont pas identiques à celles du jeu de Team17, restent dans la veine des attaques loufoques.

Le jeu n'est pour le moment jouable qu'en multijoueur (l'IA n'étant pas encore développée) et est disponible en version française.

Mais si vous recherchez un Worms nouvelle génération avec une grosse communauté et uniquement online, toujours gratuit naturellement, c'est du côté de Gunbound qu'il faudra se tourner.

Widelands

Wormux

Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales